Eléphants - Dago Charles sans pitié pour Beaumelle: "Il n’a pas le niveau"

Dago Charles pas du content de Patrice Beaumelle
Par Mael Espoir
Publié le 12 octobre 2021 à 13:52 | mis à jour le 12 octobre 2021 à 14:34

L’ancien joueur de l’Africa Sports nationale, Dago Charles, a vertement critiqué le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, à la suite du match contre l’equipe du Malawi.

Dago Charles, pas du content du coach Patrice Beaumelle

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont battu assez difficilement l’équipe du Malawi, lundi 11 octobre 2021 au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou au Benin. C'était à l’occasion d'une rencontre comptant pour la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2022. Une victoire qui permet aux Eléphants de conserver la tête de la poule avec 10 points, juste devant les Lions indomptables du Cameroun, qui en comptent 9.

Cependant, force est de constater que les Eléphants n’ont véritablement pas produit du bon jeu. L’équipe ivoirienne, bien qu’ayant ouvert la marque dès le début de la rencontre, a été baladée sur une longue période, par une très bonne formation malawite.

A la fin de rencontre, l’ancien buteur de l’Africa Sports, Dago Charles, intervenant en tant que consultant sur La 3, n’a pas été tendre avec le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle. L’ex-international ivoirien estime que le technicien français n’a pas le niveau pour entrainer la Côte d’Ivoire . " Après ce match, je suis convaincu que l'entraîneur Patrice Beaumelle n'a pas le niveau pour entraîner cette équipe. Heureusement qu'on a des joueurs qui aiment leur pays..." a lancé Dago Charles .

En effet, Dago Charles reproche au technicien français des choix tactiques assez ambigus. Comme par exemple, l’alignement sur le front de l’attaque de 3 attaquants évoluant dans le même registre, notamment Nicolas Pépé, Wilfried Zaha et Yao Kouassi Gervais.

Dago Charles n’a par ailleurs pas apprécié le positionnement de 3 milieux de terrain à vocation défensive, que sont Franck Kessié , Sery Jean Mickael et Sangaré Ibrahim. Avant de déplorer certains remplacements tardifs effectués par le sélectionneur.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus