Incompatibilité parlementaire: L'UDPCI maintient la pression sur le PAN

Incompatibilité parlementaire : L'UDPCI exige une commission d'enquête
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 octobre 2021 à 13:54 | mis à jour le 15 octobre 2021 à 13:54

La question de l'incompatibilité parlementaire secoue, ces derniers jours, l'Assemblée nationale ivoirienne. Dans un communiqué, dont Afrique-sur7 a reçu copie, le groupe parlementaire de l'UDPCI appelle le PAN Amadou Soumahoro, à faire toute la lumière sur cette affaire afin de prendre les dispositions qui s'imposent.

Incompatibilité parlementaire : L'UDPCI exige une commission d'enquête

À la suite de la publication, le 5 octobre 2021, d'Amadou Soumahoro, faisant état d'une incompatibilité parlementaire de certains députés ivoiriens, de nombreuses réactions ont fusé de toutes parts. Le Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire a en effet indiqué à l'égard de ses collègues députés que « son attention a été attirée sur l’occupation par certains Députés, de fonctions jugées incompatibles avec leur mandat ».

Le chef du parlement ivoirien a, par conséquent, invité les Députés concernés par les dispositions légales sur les incompatibilités, « à bien vouloir se conformer à la loi en lui adressant sans délai, une déclaration d’empêchement à l’exercice du mandat de Député ».

Le groupe parlementaire de l'UDPCI (Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire) est pour sa part monté au créneau pour saluer « cette démarche du Président de l’Assemblée nationale qui rappelle les exigences de la bonne gouvernance, la transparence dans la gestion de notre institution et surtout le principe de l’indépendance des Députés ».

Les parlementaires proches d'Albert Toikeusse Mabri regrettent cependant, « l’intervention un peu tardive du Président de l’Assemblée nationale, qui a attendu d’être rappelé sur la question par certains parlementaires, les médias et les réseaux sociaux », alors que la loi lui en donnait plein pouvoir.

« Pour ce faire, le Groupe Parlementaire UDPCI exige la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire qui aura pour mission d’enquêter sur toutes les allégations de violation du régime des incompatibilités par les Députés depuis 2012 jusqu’à nos jours", peut-on lire dans ledit communiqué, signé par l'Honorable Berni NAMAN, Député de Danané.

À noter que l'incompatibilité désigne la règle qui interdit à un Parlementaire d'exercer certaines occupations en même temps que son mandat. Il s'agit, à travers cette règle, de dégager les parlementaires de la dépendance dans laquelle ils peuvent se trouver vis-à-vis des pouvoirs publics ou, le cas échéant, des intérêts privés. L'élu étant seulement obligé de choisir, dans un délai déterminé entre son mandat et l'occupation jugée incompatible avec ce dernier. Son suppléant pouvant valablement siéger à sa place dans l'Hémicycle.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus