Afghanistan: 41 morts dans l'explosion d'une mosquée à Kandahar

Attentats suicides dans une mosquée de Kandahar en Afghanistan
Par Eugène SAHI
Publié le 16 octobre 2021 à 09:13 | mis à jour le 16 octobre 2021 à 09:13

En Afghanistan, des explosions ont eu lieu dans une mosquée chiite de Kandahar, faisant des dizaines de morts. L'attentat suicide est survenu pendant la prière du vendredi 15 octobre.

Attentats suicides dans une mosquée de Kandahar en Afghanistan: Les talibans surpris dans leur fief

Une semaine jour pour jour après une autre attaque contre une mosquée chiite dans le nord-est du pays, à Kunduz, et qui avait fait des dizaines de victimes, l’Afghanistan vient une nouvelle fois d’essuyer des attentats suicides vendredi à Kandahar, fief des talibans.

Selon des témoins, plusieurs explosions ont frappé la mosquée Fatemieh, dans le centre de Kandahar, la deuxième plus grande ville du pays, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

« Nous nous préparions pour la prière, quand nous avons entendu des tirs. Deux personnes ont pénétré dans la mosquée et ont tiré sur les gardes qui ont tiré en retour. L’un deux s’est fait exploser dans la mosquée. Après lui, deux autres se sont aussi fait exploser», a indiqué à l’AFP Sayed Rohullah, employé de sécurité à la mosquée, faisant état d’un troisième kamikaze à l’extérieur de l’édifice.

L’opération, menée par plusieurs hommes non identifiés, n’a pas été revendiquée à ce stade. Si elle était revendiquée par l’EI, ce serait la première fois que ce groupe frappe à Kandahar.

« Selon les informations recueillies dans nos hôpitaux, 41 personnes ont été tuées sur place et environ 70 blessées », a indiqué à l’AFP Hafiz Abdulhai Abbas, responsable de la santé à Kandahar.

Des images de l'intérieur de la mosquée, ne pouvant être authentifiées dans l'immédiat, montraient des corps ensanglantés étendus sur le sol de la mosquée Fatemieh, également connue sous le nom de mosquée Imam Bargah.

« Nous sommes débordés. Il y a trop de cadavres et de blessés amenés à notre hôpital. Nous avons un besoin urgent de sang. Nous avons prié tous les médias locaux de Kandahar de demander aux gens de venir donner du sang », a-t-il ajouté.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus