Déclassification des dossiers : La CPI répond à Me Emmanuel Altit

Laurent Gbagbo acquitté, mais Me Emmanuel Altit ne lâche pas la CPI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 20 octobre 2021 à 17:42 | mis à jour le 20 octobre 2021 à 17:42

Dans une requête adressée début septembre, Me Emmanuel Altit demandait à la CPI la déclassification de certains dossiers, notamment des courriers électroniques, afin de les joindre au dossier. Le Président de la Chambre d'appel vient réagir à cette requête.

Laurent Gbagbo acquitté, mais Me Emmanuel Altit ne lâche pas la CPI

31 mars 2021, la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a prononcé l'acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Les deux Ivoiriens n'entendent, pour autant, pas laisser la Cour de La Haye.

L'ancien leader de la galaxie patriotique a d'ailleurs saisi la CPI d'une requête en indemnisation. L'ex-président ivoirien, dans une interview accordée à France 24, indique pour sa part vouloir connaître la vérité sur ce qui s'est réellement passé en Côte d'Ivoire lors de la crise postélectorale.

« Non, les victimes attendent qu’on règle et discute le problème et qu’on voie quels sont les responsables d’abord. C’est ça que les victimes attendent », a plaidé le nouveau président du PPA-CI. Son avocat, Me Emmanuel Altit, veut à juste titre amener la CPI à déclassifier certains courriers électroniques afin de les joindre au dossier dans l'optique de les archiver et les rendre consultables par le grand public.

Le juge Marc Perrin de Brichambaut, président de la Chambre d’appel a réagi, à travers une décision, à la requête de l’avocat de l’ancien président ivoirien.

Décision de la Chambre d'appel de la CPI


Afficher les commentaires
Articles les plus lus