Escroquerie : Un homme d'affaires grugé par un faux colonel

Escroquerie : Un homme d'affaires grugé par un faux colonel
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 octobre 2021 à 18:59 | mis à jour le 20 octobre 2021 à 18:59

Une scène d' escroquerie rapportée par nos confrères de Journal Kalara met en scène un homme d'affaires et un faux colonel qui a soutiré 45 millions de francs CFA à l'opérateur économique. L'escroc est actuellement aux mains de la justice camerounaise.

Une affaire d' escroquerie portée devant le Tribunal militaire de Yaoundé

Ousman Boukar est incorrigible. En effet, cet individu qui a déjà écopé d'un séjour carcéral d'un an pour faux et usage de faux s'est encore retrouvé trempé dans une affaire d' escroquerie. En effet, selon les informations fournies par nos confrères de Journal Kalara, l'ancien détenu a été jugé par le Tribunal militaire de Yaoundé. Il lui est reproché des faits de complicité d' escroquerie, d' escroquerie, d'usurpation de titre et de violation de consigne. L'homme a comparu en compagnie de ses trois complices.

Les faits remontent à septembre 2020. L'homme d'affaires Souleyman Issa a rencontré les nommés Adabawa Tchemen et Latissou Joseph, qui se présentent à lui comme adjudant et adjudant-chef. Les échanges ont eu lieu à Olezoa, un quartier de Yaoundé, la capitale camerounaise. Ousman Boukar s'est présenté comme étant le colonel Mohamed Bana en fonction au ministère de la Défense. Les trois hommes ont réussi à convaincre l'opérateur économique de leur verser la bagatelle somme e 45,5 millions de francs CFA à titre d'avance pour l'octroi d'un marché.

À en croire notre source, Souleymane Issa a donné son accord pour la livraison de 1 000 cartons de sardines et 510 sacs de ciment. Une fois la marchandise entre leurs mains, le faux colonel et ses acolytes se sont fondus dans la nature. Le pauvre homme s'est rendu compte qu'il a été grugé par ses partenaires d'affaires. Il a saisi la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE).

Les enquêtes ont permis de mettre le grappin sur l'escroc Ousman Boukar. Il a été jugé par le Tribunal militaire de Yaoundé. Le verdict sera rendu le 11 novembre 2021.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus