Université de San Pedro: Le président Méké Meité dévoile ses ambitions

Université de San Pedro
Par Eugène SAHI
Publié le 21 octobre 2021 à 00:27 | mis à jour le 21 octobre 2021 à 00:27

L’ Université de San Pedro a abrité mardi, la rentrée solennelle des établissements de l’Enseignement supérieur de Côte d'Ivoire. Occasion pour M. Méké Meité, président de la cadette des universités publiques ivoiriennes, de lever un coin de voile sur les ambitions des UFR de ce nouveau pôle de développement orienté vers l'océanographie.

L'intégralité du discours de Dr Méké Meité, président de l' Université de San Pedro

"C’est pour moi un honneur et un grand plaisir en ma double qualité de président de l’ Université de San Pedro et président du comité d’organisation de la présente cérémonie, de m’adresser à vous en ce jour pour vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de la rentrée solennelle des établissements de l’Enseignement superieur de Cote d'Ivoire.

Je voudrais avant tout propos, à cette occasion exceptionnelle, exprimer à monsieur le Premier ministre, la gratitude de toute la communauté universitaire pour avoir accepté le patronage de cette rentrée solennelle.

Son accord qui nous réconforte et nous honore, prouve à plusieurs égards, que le président de la République SEM Alassane Ouattara, à travers le Premier ministre et tout le gouvernement accorde une importance au secteur Education-Formation.

Des instituts de recherche et de grandes écoles publiques de renom

En effet, sous l’autorité du Président de la République, Chef de l’Etat et sous la direction des différents Premiers ministres, le gouvernement a entrepris depuis plusieurs années un programme de décentralisation des universités dans le pays en vue d’en faire des pôles essentiels de développement et de l'émergence de la Côte d'Ivoire.

Si nous remontons quelque peu le temps, l'Enseignement supérieur a franchi plusieurs paliers. La première université dénommée “Université nationale de Côte d'Ivoire", actuelle Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, construite quelques années avant l'indépendance, à celle de San Pedro qui nous reçoit ce jour , nous pouvons citer pêle mêle, les Universités Alassane Ouattara de Bouaké, Nagui Abrogoua à Abobo, Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, Jean Lorougnon Guédé de Daloa, l’Université de Man, l’Université virtuelle et celle à venir de Bondoukou, Adiaké, Odienné et bien d’autres.

A côté de ces universités publiques, nous trouvons des instituts de recherche et de grandes écoles publiques de renom.

La belle du savoir faire intellectuel ivoirien tel que l’Institut Pasteur, l’Institut national d'Hygiène publique, l’Institut national polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro (INP-HB), l’Ecole normale supérieure (ENS), qui chacun en ce qui la concerne, sont des laboratoires de premier plan qui produisent et continue de produire d'éminents ingénieurs qui savent s'insérer dans le tissu économique, à la fois d’ici et d’ailleurs.

A ces structures publiques, s'ajoutent des structures d’ordre privées dont certaines ont formé de multitudes d’Ivoiriens et bien de gens de la sous région.

Une jeunesse ambitieuse et exigeante

On le voit, toutes ces structures de l’Enseignement supérieur ont été crées pour cette jeunesse, la priorité de nos autorités académiques administratives et politiques. Car la réussite et l'épanouissement de notre jeunesse, sont au centre de leurs préoccupations.

Par ailleurs, le Premier ministre feu Amadou Gon Coulibaly faisait bien de préserver et de prévenir cette jeunesse, en des termes fermes et je cite: Dans un monde aussi exigent la constance de l’effort, la rigueur, la détermination et l'abnégation sont les valeurs essentielles de la réussite. La voie à suivre est celle-ci. Chère jeunesse de Côte d'Ivoire, il s’agit là de valeurs que vous exhorte à prendre en compte pour votre réussite à tous”.

Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, je voudrais, avec votre permission, vous témoigner ma reconnaissance pour votre constant appui, votre leadership. Votre confiance nous honore et nous galvanise chaque jour.

Mesdames et Messieurs, la rentrée universitaire est un perpétuel recommencement qui demeure toujours un moment particulier, unique et singulier que l’on attend avec appréhension mais avec envie et attention Elle est semblable au début de l’hivernage pour le paysan. C’est au cours de cette période, que se prépare l'espérance de la future et fructueuse récolte

Chères étudiantes, chers étudiants, votre génération est aujourd’hui dotée d'outils et structures d’encadrement exceptionnels comme l’Université de San Pedro. Il vous suffit de l’utiliser à bon escient pour aboutir à des résultats prodigieux.

L' Université de San Pedro se prête bien à cet enjeu. Ses équipements ultramodernes tracent déjà les sillons de votre réussite. A cet égard, je voudrais paraphraser Descartes, pour dire que c’est dans la Science que vous serez professeurs et maître de votre temps.

A l’ensemble des personnels des universités, à nos collègues Enseignants-Chercheurs, aux Chercheurs, au personnel administratif et technique, je vous prie de lever encore votre sens du travail bien fait, d'être dans l'abnégation et donner un sens aux projets ambitieux de nos universités.

A nos partenaires, les représentants de l’Etat, les collectivités territoriales, les partenaires socio-économiques et culturels et surtout le programme de décentralisation des universités (PDU), le Bureau national d'etude technique et de développement (Bnetd), Sideci, conjuguons nos efforts pour que nos rêves deviennent des réalités pour la Côte d'Ivoire.

Je suis particulièrement heureux de souhaiter la bienvenue au président des Universités et des faîtières sœurs des établissements d'enseignement supérieur, avec qui nous partageons les mêmes défis, les mêmes ambitions pour notre jeunesse, le même profond engagement pour notre pays. Merci chers collègues et amis de votre présence ce matin à San Pedro.

Des UFR portées vers l'océanographie

En tant que cadette des universités fonctionnelles de Côte d'Ivoire depuis ce 19 octobre 2021, nous attendons, nous Université de San Pedro, de celles qui nous ont précédé, sur ce difficile et exaltant sentier de la formation académique et de la recherche scientifique, un appui constant.

A ce niveau, je voulais rappeler à votre souvenir, que la toute jeune université de Côte d'Ivoire qu’est l’Université de San Pedro, se positionne sur les parcours de formation suivante: 4 UFR, (l’UFR des Sciences de la Mer, l’UFR Agriculture et ressources halieutique et agro-industrie, l’UFR Logistique, tourisme, hôtellerie et restauration et celle à venir, l’UFR des Sciences de la santé).

Il y a aussi des écoles d'ingénieurs qui commencent à partir de la classe préparatoire qui ouvre cette année ici. Cette classe préparatoire va déboucher à terme sur deux écoles d'ingénieurs: une première en construction navale, une deuxième en BTP.

Nous souhaitons ouvrir également en accord avec monsieur le ministre, un Institut de recherche océanographique.

Mesdames et Messieurs, il nous revient de clore nos propos en ces termes. L’ Université de San Pedro naissante est une université ouverte sur l’océan et le développement durable. Elle voudrait s’appuyer sur les expériences, dis-je, de ses aînées, pour remplir les missions que la tutelle lui a assignées avec en prime, répondre à l’exigence de l'adéquation Formation-Emploi. Cet objectif nous paraît non négociable qui suit la dynamique dans laquelle s’inscrit le territoire ivoirien Elle répond bien à la vision exprimée, pour la marche victorieuse de notre pays, en direction de 2030 par SEM Alassane Ouattara dont la vision peut se résumer par:

  • le renforcement de l’inclusivité du processus de développement
  • l'amélioration du capital humain
  • l'accélération de la transformation structurelle de l'économie
  • la réduction de la vulnérabilité au changement climatique et aux problèmes environnementaux et tout ce qui touche au développement durable
  • la promotion d’une gouvernance plus efficace, transparente et participative
  • la volonté de doubler le Produit intérieur brut (PIB) par habitant et bâtir une Côte d'Ivoire plus solidaire

Avant de clore mon propos, je voudrais remercier tout le comité d’organisation et surtout l’ensemble des autorités administratives et politiques de la region du Bas-Sassandra pour leur implication effective, leur engagement ainsi que leur entière disponibilité qui ont fait de ce jour, un projet réalisé pour cette rentrée solennelle.

Mesdames et messieurs, chers collègues, j’invite toute la communauté universitaire et singulièrement celle de San Pedro, à s'approprier cette conviction de Montesquieux: “Le droit de faire ce que les lois permettent”.

Il s’agit là d’une exhortation à tous afin de garantir un climat de paix sur nos différents campus et contribuer ainsi à forger une nouvelle génération citoyenne, à développer une Côte d'Ivoire qui soit prospère, rayonnante, compétitive et attractive conformément à la vision du chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara.

Je vous remercie pour votre attention".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus