Guinée: Après les généraux, 1000 militaires mis à la retraite

Guinée - transition
Par Eugène SAHI
Publié le 02 novembre 2021 à 14:57 | mis à jour le 02 novembre 2021 à 14:57

La Guinée, pays d'Afrique de l'Ouest bordé par l'océan Atlantique, vit au rythme des bruits de bottes et des désidératas de la junte militaire qui a renversé, le 5 septembre dernier, l’ancien président Alpha Condé.

Guinée: Les instructions fermes du président de la Transition aux responsables de l'Armée

Environ 1000 militaires ont fait valoir leur droit à la retraite dès lundi 1er novembre 2021, selon une annonce en marge de la célébration du 63ème anniversaire de la création de l’armée guinéenne.

« Après avoir servi loyalement la Guinée, près de mille militaires vont jouir de leurs droits à une retraite méritée, à partir de ce 1er novembre », a annoncé, dimanche, le Colonel Mamadi Doumbouya, dans son adresse à la nation à la veille de célébration du 63ème anniversaire de la création de l’armée guinéenne.

Le président de la Transition guinéenne, Mamadi Doumbouya entend faire profiter une retraite digne aux personnels des Forces de défense et de sécurité.

« Bâtir une armée moderne passe nécessairement par le respect des droits des personnels des Forces de défense et de sécurité, y compris celui de bénéficier d‘une retraite digne, qui ne doit en aucun cas être considérée comme une punition. C’est un droit », a souligné le chef de la junte.

Le mois dernier, le président de la transition avait mis à la retraite une quarantaine d’officiers Généraux. Parmi eux, l’ancien président de la transition Sékouba Konaté et plusieurs anciens proches d’Alpha Condé.

« Tous, bénéficieront de toute mon attention et de tout mon accompagnement. Ils quittent l’armée avec tous les honneurs, nous ne les oublierons pas car la relève qu’ils ont formée avec brio des années durant, leur sera reconnaissante à jamais », a-t-il annoncé, dimanche.

Mamadi Doumbouya qui prône la transparence totale dans la gestation des ressources allouées aux forces de défense et de sécurité, a donné de nouvelles instructions à la haute hiérarchie militaire.

« Je tiens à ce qu’il y ait la transparence totale dans la gestion des moyens alloués à la troupe, à travers notamment la publication des bordereaux mensuels d’alimentation dans toutes les unités. Les vertus d’intégrité et de loyauté doivent désormais guider toutes les actions du commandement. Il faut comprendre que les subordonnés qui ne sont pas bien traités par la hiérarchie sont généralement enclins à défier l’autorité », a averti le chef suprême des armées.

Le président de la transition a donné des instructions à tous les dirigeants de l’armée. « J’instruis les responsables à tous les niveaux à mettre un point d’honneur à bien gérer les ressources disponibles… la modernisation de l’armée guinéenne passe nécessairement par l’adaptation de nos moyens de défense aux défis sécuritaires du moment. Ainsi, aucun sacrifice ne sera de trop pour doter nos Forces Armées des capacités opérationnelles leur permettant de remplir correctement leurs missions », a-t-il dit.

L’armée a été félicitée « pour l’esprit de corps et de discipline qui a caractérisé ce tournant décisif » qui est marqué par «l’engagement pris devant le Peuple le 5 septembre dernier : celui d’imprimer une nouvelle dynamique à la marche historique » de la Guinée, rapporte aa.com.tr.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus