Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2021, avec "La plus secrète mémoire des hommes"

Prix Goncourt 2021 -  Mohamed Mbougar Sarr
Par Eugène SAHI
Publié le 03 novembre 2021 à 17:43 | mis à jour le 03 novembre 2021 à 17:43

Prix Goncourt 2021 - Le jeune romancier sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, 31 ans, remporte le prix avec « La Plus Secrète Mémoire des hommes ».

Mohamed Mbougar Sarr devient le deuxième Africain à remporter le prestigieux Prix Goncourt 2021

Le roman de Mohamed Mbougar Sarr, "La plus secrète mémoire des hommes", a remporté le Prix Goncourt 2021 ce mercredi 3 novembre 2021. L’annonce s’est faite, comme chaque année, au restaurant Drouant à Paris. Mohamed Mbougar Sarr devient le deuxième africain et le premier subsaharien à remporter ce prestigieux prix. Une consécration pour l'auteur sénégalais. En 1988, l'auteur marocain Tahar Benjelloun était sacré avec son roman La Nuit sacrée. C'est le premier africain à remporter ce prix. L’écrivain Mohamed Mbougar Sarr est le premier représentant d’une petite maison d’édition à remporter le prix Goncourt depuis 37 ans.

La dernière à l’avoir fait était Marguerite Duras avec « L’Amant » aux Éditions Minuit. Mohamed Mbougar Sarr, le plus jeune des finalistes, 31 ans, était le benjamin des finalistes. Le roman qui lui vaut cet honneur, « La Plus secrète Mémoire des hommes », plonge les lecteurs dans une fausse enquête sur un mystérieux écrivain africain disparu à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Né en 1990 à Dakar au Sénégal, fils de médecin, l’auteur est arrivé en France pour intégrer des classes préparatoires puis l’École des hautes études en sciences sociales.

Le vainqueur était en compétition avec trois autres écrivains. Christine Angot qui signait « Le Voyage dans l’Est » chez Flammarion, Sorj Chalandon « Enfant de salaud » chez Grasset, et Louis-Philippe Dalembert « Milwaukee Blues » chez Sabine Wespieser. Depuis 2014, l’écrivain a déjà signé cinq ouvrages dont quatre romans. « Terre ceinte », son premier publié en 2015, avait reçu le Grand Prix du roman métis. Cette année, le finaliste est sans doute le plus remarqué. Sa dernière œuvre avait déjà figuré sur la liste de huit prix littéraires : dont le Goncourt, le prix des lycéens, le Femina, le Renaudot ou encore le prix Décembre.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus