Affaire Passeport : Charles Blé Goudé prend le gouvernement au mot

Charles Blé Goudé « réitère sa volonté de retrouver son pays »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 novembre 2021 à 17:39 | mis à jour le 05 novembre 2021 à 17:51

Trois mois et trois semaines, que Charles Blé Goudé fait le pied de grue auprès des autorités ivoiriennes pour l'obtention de son passeport. Mais avec la sortie du porte-parole du gouvernement, le président du COJEP indique n'avoir pas de doute à se faire.

Charles Blé Goudé « réitère sa volonté de retrouver son pays »

À l'issue du Conseil des ministres du mercredi 3 novembre 2021, Amadou Coulibaly a déclaré que « rien ne bloque » la délivrance du passeport de Charles Blé Goudé, d'autant plus qu'il « n’est pas différent » de tous ses autres compatriotes ivoiriens. La « démarche administrative » suit donc son cours, indique le porte-parole du gouvernement ivoirien, avant d'ajouter : « C’est vrai, parfois l’Administration peut être lente. Mais je sais que d’autres citoyens, quand on va sur les réseaux sociaux, se sont plaints de la lenteur administrative dans la délivrance des passeports. Certains quand ils le peuvent font carrément le voyage avant la date d’expiration parce que c’est plus rapide de le faire ici, mais en étant à l’étranger il y a tout un tas de démarches. »

L'ancien pensionnaire de la cellule 32 du pénitencier de Scheveningen est alors monté au créneau, pas le canal de Solange Tagro, sa porte-parole, pour réagir à cette déclaration officielle du pouvoir ivoirien. «Bien que l’attente dure maintenant trois (3) mois et dix-neuf (19) jours (déclaration produite le 3 novembre 2021), fidèle à sa culture de respect pour les Institutions de la République, M. Charles Blé Goudé n’a aucune raison de mettre en doute la volonté du Gouvernement pour la délivrance de son passeport, document de voyage, indispensable à tout citoyen pour des déplacements interétatiques. »

Alassane Ouattara, faut-il le rappeler, avait indiqué au lendemain du verdict de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) portant acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé Charles, que ses deux compatriotes étaient libres de « rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent ». Aussi, l’ancien leader des jeunes patriotes réitère « sa volonté de retrouver son pays afin de s’associer au processus de réconciliation nationale en cours.

À noter que l’ancien Chef d’État Laurent Gbagbo, codétenu de Blé Goudé à La Haye, est rentré au bercail, le 17 juin 2021, à la suite de discussions avec le pouvoir ivoirien. Le Président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) n’attend que d’emboîter le pas à son référent politique.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus