Patrice Talon réclame à Macron « le dieu GOU et la tablette du FÂ »

Restitution des trésors d'Abomey : Macron et Talon scellent le pacte
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 novembre 2021 à 18:05 | mis à jour le 09 novembre 2021 à 18:13

Emmanuel Macron et Patrice Talon ont coprésidé la cérémonie de restitution de 26 oeuvres du trésor d'Abomey. Le président béninois n'en est pour autant pas totalement satisfait dans la mesure où d'autres objets mythiques restent encore dans l'Hexagone.

Restitution des trésors d'Abomey : Macron et Talon scellent le pacte

La demande de restitution des biens culturels africains détenus en France avait jusque-là buté sur une intransigeance des autorités françaises. Manuel Valls, alors ministre français des Affaires étrangères, avait en effet opposé une fin de non-recevoir au nom du « principe d'inaliénabilité ». Emmanuel Macron vient cependant de lâcher prise sur insistance de Patrice Talon, son homologue béninois.

Aussi, les deux chefs d'État étaient-ils, ce mardi 9 novembre 2021, à l'Élysée pour la signature de l’acte de transfert de propriété par Jean Michel Hervé Abimbola et Roselyne Bachelot, les ministres de la Culture de la France et du Bénin, marquant ainsi la fin du processus. Au terme de cette cérémonie fortement médiatisée, un avion-cargo décollera de Roissy Charles de Gaulle, avec dans sa soute, les différentes pièces, qui atterriront, le mercredi 10 novembre 2021, à Cotonou.

Le Président Macron pouvait alors déclarer : « Elles (les 26 œuvres) sont désormais à l’aéroport, prêtes à repartir avec vous, Monsieur le Président, vers leur pays, vers le peuple béninois. » « Il est regrettable que cet acte de restitution, si pourtant appréciable, ne soit pas de portée à nous donner entièrement satisfaction », a rétorqué le Président Talon, avant de lancer cette question rhétorique :

« Comment voulez-vous, qu’à mon départ d’ici avec les 26 œuvres, mon enthousiasme soit total, alors que le dieu GOU, la tablette du FÂ, œuvre mythique de divination du célèbre devin Guèdègbé, continuent d’être détenus ici en France au grand dam de leurs ayants droit ? »

Le pillage des trésors d'Abomey, faut-il le rappeler, avait été orchestré 130 ans plus tôt par les soldats d’Alfred Amédée Dodds lors de la période coloniale. Ils avaient alors emporté des milliers de biens culturels, dont le trône du roi Behanzin, des statues anthropomorphes représentant les derniers rois d’Abomey, Ghézo, Glélé, Behanzin.

Liste des 26 œuvres culturelles attendues à Cotonou

Représentation probable du Roi Guézo – Boccio

71.1893.45.1

Statue lion du Roi Glélé – Boccio de Sossa Dede

71.1893.45.2

Représentation du Roi Béhanzin – Boccio de Sossa Dede

71.1893.45.3

Porte du palais royal d’Abomey de Sossa Dede

71.1893.45.4

Porte du palais royal d’Abomey de Sossa Dede

71.1893.45.5

Porte du palais royal d’Abomey de Sossa Dede

71.1893.45.6

Porte du palais royal d’Abomey de Sossa Dede

71.1893.45.7

Siège royal

71.1893.45.8

Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers

71.1895.16.1

Calebasses royales gravées d’Abomey, prise de guerre dans les palais royaux

71.1895.16.2.1-2

Asen Hotagati

71.1895.16.3

Asen de Béhanzin de l’atelier Lanmandoucelo Aïssi

71.1895.16.4

Asen du palais royal incomplet

71.1895.16.5

Asen du palais royal incomplet de l’atelier Hountondji

71.1895.16.6

Trône du roi Glèlè

71.1895.16.7

Trône du roi Ghézo

71.1895.16.8

Asen à la panthère de l’atelier Hountondji

71.1895.16.9

Fuseau

71.1895.16.10

Métier à tisser

71.1895.16.11

Pantalon de soldat

71.1895.16.12

Kataklè

71.1895.16.13

Tunique de soldat

71.1895.16.14

Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers

71.1895.16.15

Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers

71.1895.16.16

Asen du Palais royal incomplet

71.1895.16.17

Sac en cuir

71.1895.16.18

À noter que ces 26 œuvres, dès leur arrivée dans la capitale béninoise, seront gardées au Palais de la Marina pendant environ deux (02) mois. Il va s’en suivre une exposition ouverte au public, avant leur transfert au musée de Ouidah et après au musée d’Abomey, leur destination finale.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus