Mali: Un candidat à la présidentielle cité dans une affaire de trafic d’or

Mali - Vente illégale de l’or vénézuélien: L’homme d’affaires malien, Alou Boubacar Diallo cité
Par David Yala
Publié le 11 novembre 2021 à 16:59 | mis à jour le 11 novembre 2021 à 16:59

En attendant la prochaine élection présidentielle au Mali, un potentiel candidat, notamment l’homme d’affaires, Alou Boubacar Diallo, est cité dans une affaire de vente illicite de l’or vénézuélien.

Mali - Vente illégale de l’or vénézuélien: L’homme d’affaires malien, Alou Boubacar Diallo cité

Une affaire de vente illégale de l’or des réserves nationales par le gouvernement de Nicolás Maduro, secoue le Vénézuéla actuellement. Selon la presse sud-américaine, reprise par les agences internationales, au moins 7,4 tonnes d’or d’une valeur marchande de plus de 300 millions de dollars ont été acheminées du Venezuela vers une raffinerie ougandaise en deux vols effectués au début du mois de mars 2019, selon des responsables au Venezuela et en Ouganda, un diplomate étranger et des parlementaires vénézuéliens de l’opposition, qui ont conclu que le gouvernement Maduro avait exporté les lingots.

« Nous dénonçons que le régime de Maduro réalise, avec le soutien de ses alliés autoritaires et de sociétés telles que Noor Capital des Émirats arabes unis (EAU), un programme d’échange d’or contre de l’argent qui lui a permis d’obtenir environ un milliard de dollars en 2020 » explique Julio Borges, commissaire aux relations étrangères du gouvernement intérimaire de Juan Guaidó au Venezuela, sur Twitter. A en croire l’AFP, dans le tableau qui trace les différentes étapes de cette mafia, figure le nom d’un potentiel candidat à la présidence malienne.

Il s’agit de l’homme d’affaires doublé de politique, président d’honneur de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Mali), Alou Boubacar Diallo. Selon l’enquête, la vente illicite d’or vénézuélien a commencé à Moscou lorsqu’un avion charter Boeing 757-200 de la compagnie Eurofei, associé à la flotte présidentielle du Kremlin, est parti pour l’aéroport de Bamako au Mali. « D’une manière synchronisée, un avion émirati rempli d’argent liquide part à la rencontre de l’avion russe à Bamako.

"L’opposition vénézuélienne compte partager l’information avec l’Union européenne"

L’avion russe se dirigeait vers l’aéroport international de Maiquetía, près de Caracas. « À Maiquetía, sous le couvert de la nuit, l’argent est déchargé en échange des réserves d’or vénézuéliennes qui, cachées dans les bagages discrets des passagers, sont chargées dans l’avion-cargo russe, une fois l’argent entre les mains du régime ». L’avion russe rentrait au Mali avec la cargaison d’or pour la transmettre à l’avion émirati à destination des Émirats arabes unis. « Alors que la plupart de l’or est destiné aux Émirats arabes unis, une partie de l’or a également atteint d’autres pays comme la Libye et la Suisse », a ajouté la source.

L’enquête a révélé que « parfois » dans une raffinerie près de l’aéroport de Bamako, au Mali, l’or est introuvable. Au moins huit voyages par le même avion-cargo russe ont été suivis avec l’itinéraire susmentionné entre le Venezuela et l’Afrique. « Dans un transfert récemment observé à l’aéroport de Bamako, 28 valises contenant probablement environ 51 millions d’euros en espèces ont été transférées de l’avion émirati vers l’avion russe en attente qui a volé directement vers Caracas », indique le communiqué.

Julio Borges a déclaré qu’il existe « des preuves de tout ce complot » telles que « des documents, des photos ou des vidéos ». « Tout est bien documenté », a-t-il déclaré. L’opposition vénézuélienne compte partager l’information avec l’Union européenne.

Avec AFP


Afficher les commentaires
Articles les plus lus