Fait divers : Un sergent de police escroque 2 millions FCFA à une dame

Fait divers : Un sergent de police escroque 2 millions FCFA à une dame
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 novembre 2021 à 11:35 | mis à jour le 16 novembre 2021 à 11:54

Un fait divers a été rapporté par le Tribunal militaire d'Abidjan. Un sergent de police a soutiré deux millions de francs CFA à une dame dont le conjoint était écroué à la MACA (Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan). Il a été arrêté et conduit à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (MAMA).

Fait divers : Un policier écroué à la MAMA pour escroquerie

Le fait divers remonte à 2020. Une dame répondant aux initiales I.L est confrontée à un sérieux problème. En effet, son mari croupit à la MACA (Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan). En attendant le jugement de ce dernier, elle souhaite mettre tous les arguments en sa faveur. Ainsi, Dame I.L se tourne vers le sergent A.F, un agent de police en fonction au parquet d'Abidjan où il est chargé de la sécurisation des lieux.

Quand elle explique la situation au policier, celui-ci assure qu'il peut faire libérer son époux. Cependant, l'agent de police réclame deux millions de francs CFA pour s'exécuter. La pauvre dame qui ne désire que la libération de son homme remet l'argent au sergent de police dans l'espoir de revoir bientôt son mari.

Contre toute attente, le conjoint de dame I.L est condamné. Elle ne comprend pas la sentence et exige de se faire rembourser. En réalité, le flic n'est plus en possession de l'argent. Il n'hésite pas à mener la victime en bateau. Excédée par l'attitude du sergent A.F, elle saisit le Tribunal militaire d'Abidjan en juillet 2021.

Informé de ce fait divers, le contre-amiral Ange Kessy, le commissaire du gouvernement, se saisit du dossier. Très rapidement, le policier-escroc est conduit devant le parquet militaire. Il subit une audition du procureur militaire. Le sergent A.F est arrêté puis transféré à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan. Il est accusé des faits d'escroquerie et violation de consignes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus