Après Bondoukou, une autre institutrice échappe à un viol à Odienné

Après Bondoukou, une autre institutrice échappe à un viol à Odienné
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 novembre 2021 à 19:27 | mis à jour le 16 novembre 2021 à 21:20

Konaté Rokya, institutrice dans le village de Tiesserila, à Odienné, a échappé à un viol dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 novembre 2021. Un individu, armé d'un compas, a fait irruption dans son domicile et lui a asséné plusieurs coups avant de prendre la fuite. L'information a été livrée par le REDICI (Réseau des dynamiques institutrices de Côte d'Ivoire).

Odienné : Le film du viol manqué d'une institutrice

Dame Konaté Rokya, une institutrice en fonction à la Direction régionale de l'éducation nationale et de l'alphabétisation (DRENA) d' Odienné, a connu une scène de frayeur dans la nuit du samedi 13 au dimanche novembre 2021. Ce jour-là, l'institutrice est à son domicile quand une présence étrangère se fait sentir. En effet, après avoir tout saccagé un individu dans les salles de classe de l'EPP Tiesserilla, s'introduit dans la résidence de l'enseignante.

En pénétrant le domicile de l'institutrice, l'individu avait pour ambition de la violer. Notre source fait savoir qu'il brutalise la pauvre dame et lui assène trois coups de compas dans le dos et sur la cuisse. Prise dans la violence de l'intrus, l'enseignante pousse des cris qui effraient le malfrat.

Le bandit prend la fuite avec en sa possession les deux téléphones portables de la maitresse des lieux. Dans sa fuite, il laisse tomber l'un des appareils mobiles. Fort heureusement, les cris de dame Konaté Rokya alertent ses collègues et des villageois qui accourent aussitôt à son domicile. Ils la conduisent sans perdre de temps dans un dispensaire se trouvant à trois kilomètres du village. Des inspecteurs de la Direction régionale de l'éducation nationale et de l'alphabétisation (DRENA) et des responsables syndicaux se rendent au chevet de l'institutrice. Elle a également reçu la visite d'une délégation du REDICI (Réseau des dynamiques institutrices de Côte d'Ivoire) qui lui a témoigné leur soutien et leur réconfort.

On apprend que dame Konaté Rokya a été immédiatement affecté dans une école de la ville et les portes de l'EPP Tiesserilla sont fermées. Un suspect a été arrêté et interrogé par les autorités villageoises. Il faut rappeler qu'une institutrice a été violée dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 octobre 2021 à Bondoukou.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus