Minignan : À 15 ans , il viole une institutrice de 36 ans

Minignan : Le violeur d'une institutrice aux arrêts
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 novembre 2021 à 12:15 | mis à jour le 17 novembre 2021 à 12:38

Un autre cas de viol d'une institutrice a été signalé le lundi 15 novembre 2021 dans la localité de Minignan. Ce fait se produit alors qu'il y a quelques jours, une enseignante a échappé à un viol à Bondoukou.

Minignan : Le violeur d'une institutrice aux arrêts

Les faits se sont déroulés dans l'après-midi du lundi 15 novembre 2021 à Minignan (nord-ouest de la Côte d'Ivoire), précisément dans le village de Tiéfinzo. Il était environ 15 heures quand dame S. K., une institutrice de 36 ans, voit débarquer à son domicile le nommé Bangaly Karim, armé d'un couteau. L'intrus a trouvé l'enseignante dans sa chambre. Sous la menace de l'arme blanche, il lui intime l'ordre de se déshabiller. Prise de peur à la vue du couteau, la pauvre femme n'a opposé aucune résistance.

L'adolescent abuse sexuellement de S. K. avant de prendre la poudre d'escampette. Fort heureusement, l'institutrice a pu puiser au fond d'elle la force pour crier et appeler au secours. Les cris de l'enseignante ont alerté l'entourage. Des habitants du village se sont aussitôt lancés à la poursuite du violeur. Selon nos sources, le bandit a été rattrapé quelques mètres plus loin. Il a été immédiatement conduit à la gendarmerie de Tiéfinzo. On apprendra plus tard que Bangaly Karim est né à Karakoro, dans la ville de Korhogo.

Interrogé par les agents de la maréchaussée, le délinquant est resté muet. S. K. a été prise en charge par une équipe médicale. Ce cas de viol sur une institutrice signalé à Minignan n'est pas le premier du genre. Dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 novembre 2021, à Odienné, une enseignante répondant aux initiales K. R., a échappé à un viol. Malheureusement, à Bondoukou, une autre enseignante a eu peu de chance. Elle a subi les assauts sexuels d'un individu. La ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation, Mariatou Koné, avait vivement dénoncé cet acte ignoble.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus