Marcel Amon Tanoh bientôt nommé ambassadeur par Ouattara

Marcel Amon Tanoh quitte l'opposition et est pressenti Ambassadeur
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 novembre 2021 à 15:32 | mis à jour le 17 novembre 2021 à 15:51

Tombé en disgrâce avec Alassane Ouattara, Marcel Amon Tanoh (MAT) est en passe de revenir au coeur du pouvoir d'Abidjan. L'ancien Chef de la diplomatie ivoirien est pressenti pour être nommé ambassadeur.

Marcel Amon Tanoh quitte l'opposition et est pressenti Ambassadeur

Tout puissant chef de la diplomatie ivoirienne, Marcel Amon Tanoh avait cependant tourné casaque à Alassane Ouattara pour se retrouver au sein de l'opposition ivoirienne. L'ancien ministre des Affaires étrangères, mécontent de la manière dont s'était fait le choix de feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly en qualité de candidat du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) à l'élection présidentielle de 2020.

Dans ses nouveaux habits d'opposant, MAT avait tenu un discours très sévère, le 10 octobre 2020, contre le président ivoirien. « Aucun Ivoirien ne ferait à son frère ivoirien ce que Alassane Ouattara fait aux Ivoiriens. Nous sommes prêts à mourir pour notre pays. Nous ne reculerons plus. Nous en avons marre. Dites-lui de libérer notre pays », s'était-il voulu cinglant. La réaction ne s'est cependant pas fait attendre. Réponse du berger à la bergère, dira-t-on, car Adama Bictogo, Directeur exécutif du RHDP, est monté au créneau pour interpeller vivement son fraîchement ex-camarade de parti et lui demander de « la fermer », avant de l'interroger : « Comment toi, Amon Tanoh, tu peux te permettre, avec tout ce que tu as reçu, tout ce qui t’a lié au Président Alassane Ouattara ? »

Plus d'un an après, beaucoup d'eau a assurément coulé sous le pont, car Marcel Amon Tanoh a été reçu en audience à plusieurs reprises par Alassane Ouattara depuis le mois de juillet. Et les deux personnalités ont eu le temps de laver leurs linges sales en famille. L'ancien Chef de Cabinet du Président de la République pourrait donc revenir au coeur du pouvoir Ouattara. Africa Intelligence croit en effet savoir que l'ancien ministre ivoirien des Affaires étrangères est « pressenti pour prendre la tête d'une ambassade ivoirienne en Europe ou bien un poste aux Nations unies ».

« Son nom a notamment circulé tout au long du mois d'octobre comme futur Directeur du Bureau régional des Nations unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), dont le siège est basé à Libreville », poursuit le journal d'investigations. À noter que ce poste est occupé depuis 2017 par le diplomate guinéen François Louncény Fall François.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus