FIF: Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo devront patienter encore

La présidente du comité de normalisation de la fédération ivoirienne de football (FIF ), Mariam Dao Gabala
Par Eugène SAHI
Publié le 24 novembre 2021 à 08:47 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 08:47

Patrice Beaumelle - La présidente du comité de normalisation de la fédération ivoirienne de football (FIF ), Mariam Dao Gabala, était face à la presse mardi 23 novembre. Elle a annoncé notamment le maintien de l’entraîneur des Eléphants de Côte d'Ivoire à son poste.

Dao Gabala apporte son soutien à Patrice Beaumelle et fait des précisions sur l'élection à la FIF

L’entraîneur des Eléphants de Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle, proche d'Hervé Renard, lui-même ancien coach des pachydermes, continue l'aventure à la tête de l’encadrement technique de la sélection ivoirienne.

Après le soutien de l'emblématique entraîneur ivoirien Yéo Martial, vainqueur de la toute première Can en 1992 avec les Éléphants, c’est au tour de l’instance suprême du football national de voler au secours du Français.

Sous le poids des critiques après l'élimination de la Côte d'Ivoire du Mondial Qatar 2022 pour ses choix tactiques, Patrice Beaumelle devra poursuivre l’aventure avec les Elephants. Ainsi en a decidé la présidente du comité de normalisation de la fédération ivoirienne de football Dao Gabala, qui a animé une conférence de presse le mardi 23 novembre.

FIF: Didier Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo devront patienter encore

Face aux appels au limogeage du sélectionneur de l'équipe de football, la présidente du CONOR répond: "ce n’est pas une décision raisonnable à quelques mois de la prochaine coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se disputera du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. Nous n’avons pas prévu d'être éliminés parce que nous avons la meilleure équipe, mais on ne peut se séparer du sélectionneur à quelques mois d’une compétition aussi importante‘’, s'est-elle voulue claire.

Patrice Beaumelle qui a surtout été l’adjoint de Hervé Renard en Angola, en Côte d’Ivoire et au Maroc, va donc continuer sa mission en terre ivoirienne après sa nomination le 4 mars 2020 pour un an. Une pilule dure à avaler pour les supporters ivoiriens, qui ont pris pour cible leur sélectionneur national depuis l’élimination de la Côte d’Ivoire par les Lions Indomptables du Cameroun (1-0), le 16 novembre dernier.

Ces derniers, tout comme les candidats à l'élection du président de la fédération ivoirienne de football devront encore attendre pour voir qui de Didier Drogba, de Sory Diabaté ou encore d'Idriss Diallo, prendra les rênnes du foot ivoirien.

Prévue pour se tenir au plus tard le 20 décembre 2021, l'élection du président de la fédération ivoirienne de football, "n'est pas tenable à cette date”, a fait savoir mardi Dao Gabala au cours de cette conférence de presse au siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Dao Gabala, la présidente du comité de normalisation, a donné les raisons de ce nouveau report. “Les élections de 20 décembre alors qu'on n'a pas encore finalisé les textes n'est pas possible” a-t-elle annoncé.

Dao Gabala a par ailleurs, annoncé une mission d'évaluation de la FIfA en Côte d'Ivoire à partir du 01er décembre pour faire le point de la normalisation. Dès lors, une décision officielle sera arrêtée sur les nouvelles dates de l'élection du président de la fédération ivoirienne de football.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus