Affaire de sextape : Karim Benzema écope d'un an de prison avec sursis

Karim Benzema reconnu coupable dans l'affaire de la sextape
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 novembre 2021 à 12:25 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 12:28

Le verdict est tombé dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Karim Benzema a écopé, ce mercredi 24 novembre 2021, d'un an de prison avec sursis.

Affaire de la sextape : Karim Benzema reconnu coupable de complicité

Une vidéo montrant Mathieu Valbuena en pleins ébats sexuels avait circulé il y a six ans, avant que son coéquipier à l'équipe nationale, Karim Benzema ne propose ses services pour faire taire l'affaire. Commence ainsi l'affaire de la sextape dans laquelle l'attaquant du Réal Madrid était accusé de complicité.

Le procès ouvert en septembre devant le tribunal correctionnel de Versailles vient de connaître son épilogue avec le verdict du juge en charge du dossier. Benzema a été effectivement reconnu coupable de complicité de tentative de chantage sur Mathieu Valbuena et condamné à un an de prison avec sursis et à 75 000 euros d'amende. Ce verdict apparaît quelque peu plus sévère que ce qu'avait requis le procureur, qui demandait plutôt dix mois avec sursis et le même montant comme amende.

Engagé dans la ligue des champions avec le club madrilène, Karim Benzema n'était nullement présent lors du prononcé du verdict. Réfutant cette condamnation, l'Internationaal français, par l'intermédiaire de ses avocats, a déjà indiqué qu'il ferait appel de sa condamnation et pourrait être présent au procès.

« Il a été clairement énoncé par le tribunal que Karim Benzema n'était pas au courant des manoeuvres préalables. (...) On est assez sidéré par ce jugement. L’appel s’impose parce que Karim Benzema n’a rien à se reprocher. Il sera innocenté à hauteur de cet appel », ont expliqué ses avocats.

Son avenir sportif avec Les Bleus, équipe nationale de France. Le Président de la Fédération française de football (FFF) vient d'en donner la certitude. « Benzema ne sera pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire. Même s'il écope d'une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel d'une condamnation », a déclaré Noël Le Graët.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus