FIF - Dao Gabala: "Il avait des doutes sur 4,5 milliards de Fcfa"

Dao Mariam Gabala, a révélé un trou de 4 milliards de Fcfa dans les caisses de la Fif.
Par Mael Espoir
Publié le 24 novembre 2021 à 12:15 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 12:15

Lors d'une conférence de presse animée mardi, la présidente du Comité de normalisation, Dao Mariam Gabala, a révélé un trou de 4 milliards de Fcfa dans les caisses de la Fif.

Mme Dao Gabala: ''Si tout allait bien dans le football ivoirien, la FIFA n'aurait pas arrêté sa collaboration financière avec la FIF ''

La présidente du comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (FIF ), Dao Mariam Gabala, était face à la presse le mardi au siège de ladite Fédération à Treichville. Elle a en effet révélé qu'il n'y avait aucune trace concernant la somme de 4,5 milliards de Fcfa dans les comptes de la Fif.

'' Si tout allait bien dans le football ivoirien, la FIFA n'aurait pas arrêté sa collaboration financière avec la FIF depuis 2019. C'était bien avant que nous arrivions. Lors de la dernière AG ( septembre 2021, Ndlr) , le commissaire aux comptes a dit que sur un total de 13 milliards de Fcfa , il avait des doutes sur 4,5 milliards de Fcfa. Il n'était pas sûr de la réalité de ce chiffre. Est-ce qu'on peut avancer avec ça ? Ces 4,5 milliards ne sont pas liés seulement au Comité exécutif sortant. Ça date de 10 ans et même de plus de 10 ans...'', a soutenu Dao Gabala qui a réaffirmé sa détermination à faire la lumière sur certaines zones d'ombre.

''Nous ne laisserons pas tomber...J'entends dire ça et là que le commissaire aux comptes a commencé son travail sur injonction de la FIFA. Aucune injonction...J'aimerais bien voir le papier qui fait cette injonction. C'est normal, dans toute entreprise, qu'il y ait un audit quand il y a une nouvelle équipe. Quand l'équipe sortante de la FIF est arrivée, n'a-t-elle pas fait un audit de la gestion de son prédécesseur ( Jacques Anouma, Ndlr) ? Il n'y a donc rien d'anormal à faire un audit... '' , a clarifié la présidente du Comité de normalisation.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus