Lutte contre le Sida : La Côte d’Ivoire citée en exemple à travers le monde

Lutte contre le SIDA : La Côte d'Ivoire a réduit en deux ans le nombre de nouvelles infections
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 24 novembre 2021 à 16:52 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 16:52

Le directeur général de la Santé, Mamadou Samba, a annoncé le mercredi 24 novembre à Abidjan, que compte tenu de la qualité de la lutte contre le SIDA, la Côte d’Ivoire est citée en exemple à travers le monde notamment par l’ONUSIDA, l’organisme mondial en charge de l’épidémie.

Lutte contre le SIDA : La Côte d'Ivoire a réduit, en deux ans, le nombre de nouvelles infections

Selon le spécialiste de la santé, le pays a réduit en deux ans le nombre de nouvelles infections. Il reste à améliorer la prise en charge, le dépistage et le suivi de la transmission chez la femme et l’enfant. Mamadou Samba a fait cette annonce à l’ouverture de l’atelier de restitution nationale sur la couverture santé universelle organisée par le réseau ivoirien des organisations de personnes vivant avec le VIH-SIDA (RIP +).

Le réseau a participé il y a quelques mois à un atelier régional où il s’est agi de réaliser une restitution nationale dans les trois pays participants (Côte d’Ivoire, Ghana et Sénégal). Il en ressort que près de la moitié de la population mondiale ne bénéficie pas d’une couverture complète des services de santé essentiels. Chaque année, 100 millions de personnes sombrent dans la pauvreté extrême à cause des dépenses de santé laissées à leurs charges.

Ou encore tous les États membres des Nations unies ont décidé d’essayer d’atteindre la couverture sanitaire universelle d'ici à 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD). La couverture sanitaire universelle (CSU) est une situation dans laquelle toutes les personnes et toutes les communautés bénéficient des services de santé dont elles ont besoin sans se heurter à des difficultés financières. De l’avis de la présidente du Réseau, Sidje Leontine, le lien entre VIH et CSU se trouve dans les objectifs et valeurs communs.

C’est-à-dire que l’un ne peut se gérer sans l’autre car « personne ne doit être laissé de côté », appuie-t-elle. Il y va des principes des droits humains que sont l’équité, la non-discrimination, la dignité et la justice sociale. Raison pour laquelle, elle a salué les efforts faits en Côte d’Ivoire dont l’application stricte de la gratuité des soins contre le VIH.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus