Licenciement de Directeurs Généraux, cadres du RHDP, des voix s'élèvent !

tilkouété dah sansan solidaire des cadres du RHDP.
Par Patrice Dama
Publié le 24 novembre 2021 à 20:00 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 20:02

Depuis la décision des services compétents du gouvernement ivoirien de procéder à l’audit de certaines entreprises de droit public, il ne se passe aucun jour sans que les cadres du RHDP ne fassent l’objet d’attaques gratuites, de dénigrement, de délation et de calomnie.

Licenciement des cadres du RHDP, le parti sort de sa réserve

Cet état de fait mérite une attention de la part de notre parti et une autre lecture afin que la bonne initiative du gouvernement qui intègre le cadre normal du contrôle de l’exécution du budget de l’État ne soit pas dévoyée de son objectif initial ; car tout le monde sait que le contrôle budgétaire et le contrôle des services de l’État sont bien encadrés par les contrôles administratif, juridictionnel, et parlementaire.

En effet, l’opposition ivoirienne et les détracteurs de l’action gouvernementale du président Alassane OUATTARA ont très vite occupé les réseaux sociaux et certaines presses dès l’annonce des audits pour rendre cette bonne action futile et banale.

À ce jour, certains Directeurs Généraux, cadres du RHDP ont effectivement été démis de leur fonction ou suspendus, ce qui réjouit énormément nos détracteurs.

À la suite de la suspension et démission des Directeurs Généraux, cadres du RHDP, les réactions de la classe politique ivoirienne, les messages des réseaux sociaux et la perception au niveau d’une certaine opinion nous amènent à attirer l’attention du RHDP, notre parti sur l’usage de ces démissions et suspension des Directeurs Généraux.

Il me parait important de dire avant de poursuivre, que ce qui est important ici pour nous, c’est l’avenir glorieux et prometteur de notre grand parti qui ne peut être possible sans des cadres confiants et qui sentent la protection de leur parti.

Le parti doit être le refuge des cadres

Dès lors, la protection des cadres du RHDP par le parti se présente comme une exigence, une nécessité, le parti devant être le refuge de ses cadres.

Certes, le RHDP, parti sérieux ne devrait pas afficher une solidarité dans le mal en soutenant des responsables peu dignes de confiance, mais il ne devrait pas pour autant accepter que ses cadres soient livrés à la vindicte populaire.

C’est pourquoi j’appelle les jeunes du parti à plus de responsabilité dans la gestion politique, administrative, et humaine de l’opération de contrôle des services de l’État.

Aux cadres du RHDP, je voudrais vous appeler à plus de solidarité afin de faire échec à toute stratégie élaborée par les ennemis de la république pour spolier des cadres vaillants du RHDP de leur droit de bénéficier d’un traitement équitable, équilibré et juste.

À toutes fins utiles, il est convenable de relever que les défis futurs imposent à notre parti l’adoption d’une stratégie innovante et conquérante, ce qui exclut que des militants nuisent à des militants, que des militants ou sympathisants amplifient des messages de destruction de la confiance entre les cadres du RHDP et le président Alassane OUATTARA, que des militants contribuent à fragiliser d’autres militants.

Pour tout dire, à vouloir coût que coût trouver des réfractaires à la bonne gouvernance, l’on peut finir par ternir l’image d’honnêtes citoyens qui ne font pas usage des mêmes méthodes que les détracteurs. Nos DG, nos ministres et nos hauts cadres ne sont pas logés à la même enseigne et il faut s’interdire les calomnies à leur égard.

Nous ne saurons terminer sans saluer le concours toujours appréciable du président Alassane OUATTARA a la bonne conduite des affaires de l’État et dire les fortes attentes de la jeunesse en ce qui concerne la restructuration du parti qui se fera, j’en suis convaincu dans l’intérêt supérieur des militants.

Tilkouété Dah Sansan

Député de la nation,

Président de l'Union des Jeunes du RHDP


Afficher les commentaires
Articles les plus lus