Acquitté de crimes de guerre, Blé Goudé de nouveau devant la CPI

CPI: Indemnisation ou pas Blé Goudé situé sur son sort le 13 décembre prochain
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 25 novembre 2021 à 13:31 | mis à jour le 25 novembre 2021 à 13:31

L’audience relative à l’indemnisation ou non de Charles Blé Goudé par la Cour pénale internationale (CPI), est fixée au lundi 13 décembre 2021 à 15 h à la Haye au Pays.

Indemnisation de Blé Goudé: L ' audience fixée au 13 décembre prochain à la CPI

Définitivement acquitté de crimes contre l’humanité, l’ancien ministre de Laurent Gbagbo, en charge de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, veut être dédommagé pour la longue procédure judiciaire qu’il a subie. Le 10 septembre 2021, l'ancien codétenu de Laurent Gbagbo, au pénitencier de Scheveningen à La Haye, a déclaré avoir déposé une demande d’indemnité compensatoire à la CPI pour poursuites et détention injustifiées.

Il a précisé que cette demande intervenait après concertation avec ses avocats, pour les « nombreux manquements » et « violations des droits de l’homme » dont il dit avoir été victime. Selon des informations émanant de la CPI, l'audience relative à cette demande d'indemnisation, est prévue le lundi 13 décembre prochain. La présidence de la Chambre 85 en charge de l’affaire, la Juge Reine Alapini-Gansou, souligne que le Conseil de Charles Blé Goudé et l'Accusation auront chacun, 45 minutes pour s'adresser à la chambre et faire leurs observations sur la requête d’indemnisation.

« M. Blé Goudé n'est pas obligé d'être présent, mais il est le bienvenu pour assister à l'audience. S'il souhaite assister en personne, dans la salle d'audience ou par vidéo-lien, son conseil doit le communiquer au greffe avant le 1er décembre 2021, afin que les dispositions nécessaires soient prises », précise la juge Béninoise. Pour rappel, la défense de Charles Blé Goudé réclame 819 300 euros de dommages et intérêts pour la longue procédure judiciaire qu’a subie leur client. En cas de victoire, l'ex-chef de la galaxie patriotique bloqué à La Haye en dépit de son acquittement, compte reverser une partie de cet argent aux victimes de la crise postélectorale de 2011 qui a fait plus de 3000 morts en Côte d'Ivoire, selon l’ONU.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus