Côte d'Ivoire: Belmonde Dogo reçoit des hommes d’affaires brésiliens

Lutte contre la traite des personnes : La Ministre Belmonde Dogo reçoit des hommes d’affaires brésiliens
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 novembre 2021 à 11:00 | mis à jour le 27 novembre 2021 à 11:00

Belmonde Dogo, ministre ivoirienne de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, a reçu le mardi 23 novembre une délégation brésilienne à son Cabinet au Plateau. Il s’agissait de responsables d’entreprises avec qui il était question d’échanger autour de potentielles pistes de collaboration entre le Brésil et la Côte d’Ivoire. Dans la perspective de renforcer les actions, deux projets ont été sujets d’intérêt pour toutes les parties.

Lutte contre la traite des personnes : La Ministre Belmonde Dogo sollicite des hommes d’affaires brésiliens pour la construction de maisons d’accueil

Il s’agit de la construction de centres d’accueil dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes et des maisons communautaires pour l’éducation et l’autonomisation de la jeune fille. Le premier projet, selon la ministre, devrait favoriser la réinsertion sociale des victimes de traite de personnes, et le second, proposer un cadre de formation et d’éducation financière en milieu rural.

« Ce sont des projets pour améliorer la qualité de vie des populations vulnérables », a soutenu la Ministre de la Solidarité et de lutte contre la pauvreté. Belmonde Dogo a également parlé des projets en cours d’exécution ou ayant de nouvelles approches. Il s’agit entre autres de projets relatifs à la santé sexuelle et reproductive chez la femme et des projets sociaux communautaires tels que les AVEC (Associations Villageoises d’Epargne et de Crédits) et le projet des filets sociaux productifs.

Le dernier cité connaitra une nouvelle forme à partir de 2022 et s’étendra, à toutes les 31 régions du pays. « Le projet filets sociaux productifs deviendra un programme et il sera beaucoup plus inclusif (…) Notre souhait est que nous puissions arriver à toucher toutes les personnes vulnérables avec nos différents projets sur toute la Côte d’Ivoire », a affirmé la Ministre Belmonde DOGO.

Attentive aux propositions de la ministre, la délégation brésilienne s’est dite prête à collaborer sur « tous les projets d’ordre infrastructurel en zone urbaine ou rurale », a affirmé MICELI, Directeur commercial dans une entreprise brésilienne, porte-parole de la délégation. « Nous proposons en plus des projets de logements sociaux, des constructions préfabriquées pour aider à installer des ménages vulnérables et à faibles revenus », a soutenu Gianfranco MICELI.

Pour améliorer la qualité de vie de ses populations, le Brésil développe et encourage les projets de villes durables, solidaires, intelligentes et écologiques beaucoup moins chers donc à la portée des budgets concernés. Les deux parties, portant de l’intérêt aux propositions de part et d’autre, se sont accordées pour réaliser des projets ensemble, pour le mieux-être des populations vulnérables en Côte d’Ivoire.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus