Région du Guémon: Les retombées de la mission italienne de Serey Doh

​Coopération décentralisée: Des industriels italiens aux portes du Guemon ( Côte d’Ivoire)
Par Mael Espoir
Publié le 28 novembre 2021 à 16:43 | mis à jour le 28 novembre 2021 à 16:43

Dans le cadre de la coopération décentralisée, Dr Serey Doh Célestin président du conseil régional du Guémon ( ouest de la Côte d’Ivoire) a effectué une visite de travail du 25 au 28 novembre 2021 dans la province de Ragusa, région de la Sicile au sud de l’Italie.

​Coopération décentralisée: Des industriels italiens aux portes du Guémon ( Côte d’Ivoire)

Durant leur séjour, Serey Doh Célestin et sa délégation composée de DEAZI ANDRE OULAI, directeur général d’administration du conseil régional du Guémon, Dji Ignace Thibault, directeur général de la radio Guemon FM, Philippe Kouhon, conseiller Technique au secrétariat d’état aux affaires Maritimes, et des collaborateurs extérieurs, DjiNahi Athanase dit ‘’ Atalaku Di Parma’’ et Zaï Achille, ont échangé avec l’association SICINDUSTRIA, un consortium d'industriels issus des provinces de Agrigento, Caltanissetta, Enna, Messina Ragusa et Trapani. Ils ont visité plusieurs unités de production essentiellement dans le domaine des énergies renouvelables, de l’agriculture et la pêche.

Vendredi 26 novembre

C’est par une visite des installations de la compagnie des énergies renouvelables ( CER) dirigée par Gaetano Casetti qu’a débuté la visite de travail du président du conseil régional du Guemon Serey Doh Célestin et sa délégation le vendredi 26 novembre. Outre, la fabrication des panneaux solaires, l’entreprise CER s’est lancée depuis la crise sanitaire à coronavirus dans la fabrication de masques chirurgicaux. L’unité de production visitée par la délégation ivoirienne fabrique 70 masques par minute et compte exporter sa technique en Côte d’Ivoire et particulièrement dans la région du Guemon afin de renforcer la capacité sanitaire contre la propagation de la maladie du covid-19.

Rencontre avec l’association SICINDUSTRIA: bientôt le jumelage entre la région du Guémon et la province de Ragusa

Le Dr Serey Doh Célestin et sa délégation ont échangé ce même vendredi, 1er jour de leur visite de travail avec plusieurs industriels de l’association SICINDUSTRIA, un consortium d’industriels issus de plusieurs provinces de la Sicile au sud de l’Italie.

Occasion pour les membres de la délégation de la province de Ragusa de présenter au président Serey Doh Célestin leurs activités. Ils sont pour beaucoup dans les secteurs de la production et des services des énergies renouvelables, l’agriculture et la pêche.

Ils exportent entre 50 et 80 % de leurs produits et services à l’étranger.

« Les chinois sont déjà présents sur le continent africain. Nous avons le devoir, si nous voulons empêcher l’immigration clandestine avec son corollaire de morts dans les eaux et sur les côtes italiennes, d’investir en Afrique. La Côte d’Ivoire et particulièrement la région du Guémon nous intéressent. C’est pourquoi nous sommes heureux de recevoir monsieur le ministre et président du Guemon, Serey Doh Célestin aujourd’hui dans nos locaux » a dit Leonardo Licitra, président de l’association SICINDUSTRIA.

Et au président de la province de Ragusa, Salvatore Piazza de suggérer le projet de jumelage entre la région du Guemon et la province de Ragusa.


Prenant la parole, Dr Serey Doh Célestin a exprimé sa joie de rencontrer ce parterre d’hommes d’affaires. Il les a remercié pour leur disponibilité et l’accueil réservé à lui et sa délégation. Il a également salué la parfaite coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Italie.
« Nous sommes intéressés par vos techniques de productions agricoles car le Guémon situé à l’ouest est aujourd’hui le poumon de l’économie ivoirienne, le grenier de la Côte d’Ivoire. 1er pays exportateur mondial de cacao et 3e pour le café, nous avons besoin de transformer nos matières premières afin d’être plus compétitif sur les marchés internationaux. De même la modernisation de nos systèmes de production des cultures vivrières permettra à terme, d’arriver à l’accroissement de nos productions, gage de l’autosuffisance alimentaire en Côte d’Ivoire.
Nous avons besoin des machines de production mais également de conservation de nos produits agricoles.
Un pays, une ville qui se développe a besoin d’infrastructures. Nous avons besoin des énergies renouvelables. Nous avons besoin d’éclairer nos villages et alimenter nos unités de production. Vous l’avez rappelé, l’une des raisons de l’immigration est le manque d’emplois pour les jeunes. Nous avons donc besoin de créer des emplois pour maintenir nos jeunes en Côte d’Ivoire.
C’est pourquoi je me réjouis de l’idée de jumeler nos deux régions afin d’approfondir notre coopération dans un esprit gagnant-gagnant.

Aussi, en ma qualité de secrétaire d’état auprès du ministre des transports chargé des affaires Maritimes, nous sommes particulièrement intéressés par l’achat de vedette de Surveillance et de sûreté en mer, des appareils de communication et de vidéos surveillance ainsi que des radars marins.

Le domaine de la pêche nous intéresse également.
La Côte d’Ivoire, 2ème pays exportateur mondial de thon avec 27000 tonnes par an, après le Japon a besoin de plus d’infrastructures modernes pour maintenir son leadership, moderniser ses ports de pêche et accroître sa capacité de production » a égrené Dr Serey Doh Célestin.

Étaient présents à la rencontre, outre les membres de l’association SICINDUSTRIA et la délégation ivoirienne, le Maire de Ragusa, Giuseppe Cassi, le président de la province de Ragusa, Salvatore Piazza et la quasi-totalité des associés de la compagnie CER de Gaetano Casetti.
Notons que la Sicile compte 9 provinces. L’association SICINDUSTRIA, un consortium d’industriels issus de plusieurs provinces de la Sicile au sud de l’Italie revendique 100 entrepreneurs et emploie 4000 personnes. C’est la plus grande et importante association d’industriels d’Italie.
La province de Ragusa compte 3200 habitants. On parle enfin de modèle de Ragusa en matière de développement agricole.

Le conseil régional du Guémon en immersion dans les champs d’activités agricoles et des énergies renouvelables en Sicile ( Sud de l’Italie)

Pendant son séjour, la délégation de Serey Doh Célestin a visité la firme SI.SAC à Ragusa. Elle est spécialisée dans la production des matières plastiques et en particulier des films pour l’agriculture dans le domaine des cultures protégées. Notamment la production de films pour Couverture, Serres, Tunnels, Paillage, Ensilage, Bâtiment et Packaging. Ainsi que la tuyauterie.
Elle a visité également dans la commune de Vittoria en Sicile, les installations de Serres de la société Medgroup.
La serriculture est l’ensemble de pratique consistant à cultiver des végétaux ( tomates, fruits et légumes) à l’intérieur d’une Serre dans des conditions normales de température.
Après Vittoria, le même vendredi 26, la délégation ivoirienne s’est rendue dans la commune de Caltagiron dans la province de Catania toujours en Sicile.
Là, elle s’est imprégnée des réalisations de la compagnie CER en matière de construction et d’installation des panneaux solaires.

Samedi 27 novembre

Au 2e jour, le samedi, la délégation ivoirienne s’est rendue respectivement dans les communes de Caltagiron, Francofonte et Ragusa, toujours dans la région de Sicile.
Dans les deux premières communes, la délégation conduite par Serey Doh Célestin a visité les sociétés de production de plastiques. Avec Plastica Alfa en Caltagiron et Plast Project à Francofonte.
Dans l’après-midi, la délégation ivoirienne s’est rendue sur plusieurs autres installations photovoltaïques de la compagnie CER, de Gaetano Casetti ainsi que ses sites d’élevage de chèvre, situés dans la zone balnéaire de Ragusa.

Après l’Italie la délégation ivoirienne était le dimanche 28 novembre à Paris pour d’autres rencontres avec les opérateurs économiques et personnalités politiques.
Serey Doh Célestin et sa délégation sont attendus à Abidjan le lundi 29 novembre 2021.

Sercom Guemon


Afficher les commentaires
Articles les plus lus