Yaoundé: Les autorités traquent les fous avant le début de la CAN 2021

CAN 2021: Les autorités traquent les fous avant le début du tournoi
Par K. Richard Kouassi
Publié le 29 novembre 2021 à 15:21 | mis à jour le 29 novembre 2021 à 16:12

Le Cameroun accueille la CAN 2021. À quelques semaines du début de la Coupe d'Afrique des nations, les autorités municipales de Yaoundé ont une traque contre les malades mentaux qui arpentent les rues.

CAN 2021 : Yaoundé veut se débarrasser des fous avant le top départ

Du 9 janvier au 6 février 2002, la Coupe d'Afrique des nations se tiendra au Cameroun. Pour la CAN 2021, le pays de Paul Biya est déterminé à offrir une complétion de qualité avec une organisation bien ficelée. C'est dans ce cadre que la mairie de Yaoundé a décidé de lancer la traque aux malades mentaux. Selon une information relayée par le site actucameroun, les autorités municipales ont pour ambition de débarrasser la capitale camerounaise des aliénés mentaux vivant dans les rues.

Notre source indique que le maire de Yaoundé entend ainsi "assainir et donner une nouvelle apparence à la capitale politique dans la perspective de la CAN 2021". Les malades mentaux sont conduits de gré ou de force dans un centre spécialisé en psychiatrie se trouvant à Jamot.

Par ailleurs, on apprend que les autorités camerounaises vont étendre l'opération à toutes les autres villes devant accueillir la CAN 2021. "Les malades mentaux doivent être mis à l'abri des regards du beau monde qui est attendu au Cameroun", ajoute le site camerounais.

Lundi 18 octobre 2021, à l'occasion d'une visite des infrastructures sportives du Cameroun, Samuel Eto'o a émis le souhait de voir son pays organiser "la meilleure CAN". "Je suis très fier d’être Camerounais. On a eu la chance de jouer et de visiter de beaux stades, mais en voyant nos frères africains qui arrivent et qui apprécient ce que nous avons chez nous au Cameroun me rend encore fier. C’est aussi une responsabilité parce que nous n’avons plus d’excuses. Nous ne pouvons plus dire aujourd’hui que nous n’avons pas d’infrastructures pour développer notre football. Nous sommes au niveau où nous devrons être", a-t-il déclaré.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus