RDC: Des affrontements entre FDS et miliciens CODECO font 24 morts

RDC : De violents affrontements entre FDS et miliciens CODECO font 24 morts
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 30 novembre 2021 à 19:03 | mis à jour le 30 novembre 2021 à 19:03

En République démocratique du Congo (RDC), au moins vingt-quatre personnes ont été tuées à la suite de violents affrontements qui opposent depuis lundi dernier l'armée aux miliciens du CODECO.

RDC : Violents affrontements dans les localités de Dhera et Libi, plusieurs miliciens du CODECO, tués

De violents affrontements ont éclaté depuis lundi dernier entre les Forces armées de la République démocratique du Congo et des miliciens du CODECO, dans les localités de Dhera et de Libi (territoire de Djugu, Sud-Kivu). Le bilan établit par les forces de défense et de sécurité fait état de seize miliciens CODECO, tués et de nombreux blessés. Selon Radio okapi, un média local, les miliciens de la CODECO, très actifs dans cette région du pays, venus de leur bastion de Lobu, ont envahi lundi matin la localité de Dhera située à environ 100 kilomètres au Nord de Bunia.

Pendant que les FARDC étaient en repli stratégique, les hommes armés ont occupé la localité pendant presque toute la journée du lundi. Dans l’après-midi, les militaires ont lancé une contre-offensive. L’armée a infligé de lourdes pertes à l’ennemi : 13 morts, six blessés et plusieurs armes récupérées. Du côté de l’armée, huit militaires sont tombés sur le champ d’honneur et un autre a été blessé. Outre la localité de Dhéra dont les forces armées de la République démocratique du Congo, ont entièrement repris le contrôle, de violents combats ont également été signalés dans le village de Libi, situé à moins de 5 kilomètres.

Le bilan des combats dans cette localité, fait état de 3 miliciens tués et de nombreux autres bléssés. Selon la société civile, la pacification de cette zone passe par le démantèlement des bastions de ce groupe armé à Lobu, Likpa, Budhu et Masikini. Le trafic sur le tronçon Bunia-Mahagi est encore suspendu à cause de l’insécurité.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus