Burkina Faso : Le commissariat de Gassan attaqué

Burkina Faso : Le commissariat de Gassan attaqué
Par K. Richard Kouassi
Publié le 02 décembre 2021 à 12:02 | mis à jour le 02 décembre 2021 à 12:27

Les autorités du Burkina Faso ont annoncé l'attaque du commissariat de Gassan, une commune rurale située dans la province du Nayala, tôt le matin du jeudi 2 décembre 2021. Selon un communiqué émanant du ministère burkinabè de la Sécurité, les assaillants ont été mis en déroute par les éléments sur place.

Burkina Faso : Des policiers repoussent des assaillants au commissariat de Gassan

"Dans la matinée du jeudi 2 décembre 2021 aux environs de cinq heures, le Commissariat de police du district (CPD) de Gassan, dans la province du Nyala, région de la boucle du Mouhoun, a été la cible d'une attaque perpétrée par des hommes armés", informe le ministère burkinabè de la Sécurité.

Selon la note qui porte la signature du patron de la Division de la communication et des relations publiques, les éléments du commissariat de Gassan ont promptement réagi pour mettre en déroute les assaillants, les obligeant à battre en retraite. Les autorités du Burkina Faso précisent qu' "à l'issue de l'attaque, aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée dans les rangs de la Police nationale". Toutefois, elles signalent quelques dégâts matériels.

Par ailleurs, "le directeur général de la Police nationale salue la bravoure et le professionnalisme des éléments engagés à ce poste en particulier et de façon générale sur le territoire national". Il a également invité "les populations à plus de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité présentes sur le terrain". Le chef de la police du Burkina Faso n'a pas manqué de signaler que c'est ensemble que les Burkinabè viendront à bout du terrorisme.

On se souvient que le samedi 27 novembre 2021, les populations avaient crié leur colère contre le président burkinabè Roch Christian Marc Kaboré. En effet, elles reprochaient au chef d'État du Burkinabè son incapacité à combattre le terrorisme. Il faut noter que ces manifestations sont survenues après l'attaque terroriste du 14 novembre 2021 qui a fait au mois cinquante-trois gendarmes tués.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus