Covid-19 / Omicron : Akinwumi Adesina fustige des pays non africains

Akinwumi Adesina à propos du variant Omicron : « Pourquoi singulariser les pays africains ? »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 06 décembre 2021 à 12:32 | mis à jour le 06 décembre 2021 à 12:35

Depuis la découverte du variant Omicron de la Covid-19 en Afrique du Sud, les frontières de nombreux pays ont été fermées au reste du monde. Et pourtant, ce nouveau virus est apparu dans des pays non africains, dont les frontières sont restées ouvertes. Akinwumi Adesina s'insurge contre ce deux poids deux mesures.

Akinwumi Adesina à propos du variant Omicron : « Pourquoi singulariser les pays africains ? »

Le nouveau variant Omicron de la Covid-19 a été détecté dans trois quarts des échantillons positifs analysés en novembre en Afrique du Sud, notamment dans les régions de Johannesburg et Pretoria. En visite en Côte d'Ivoire début décembre, le Président Cyril Ramaphosa avait fustigé un « apartheid sanitaire » et qualifié de « regrettables, injustes et contraires à la science » les interdictions de voyager avec les pays d'Afrique australe ou le Nigeria, décidées par des pays développés et non africains.

Le président sud-africain, en considération des « dommages incalculables » que pourraient causer ces interdictions de voyager, avait appelé les pays qui avaient imposé ces restrictions, à « reconsidérer de toute urgence leur décision et à lever ces interdictions et permettre aux gens de voyager ». Car, pour le premier citoyen de la Nation Arc-en-ciel, « la coopération mondiale soutenue dont nous avons besoin pour vaincre la pandémie nécessite que nous soyons guidés par la science et pas par l’émotion, et pas par des considérations politiques. »

Cette nouvelle forme de coronavirus s'est cependant répandue à l'échelle planétaire, où dans de nombreux pays, en Afrique, en Europe, en Asie, en Amérique et même au Moyen-Orient, des cas ont été détectés.

Akinwumi Adesina n'a pas manqué de fustiger tous les pays qui, hier, avaient cloué au pilori les pays africains touchés par le variant Omicron, mais dans lesquels des cas ont été détectés.

"Maintenant que l'omicron a été trouvé dans de nombreux pays non africains et développés, pourquoi les voyages en provenance de ces pays ne sont-ils pas interdits ? Pourquoi singulariser les pays africains ? Distinguer les pays africains est très injuste, non scientifique et discriminatoire. Levez les interdictions sur les pays africains !" a tweeté le Président de la Banque africaine de développement (BAD).

À noter que la BAD a dû annuler l' Africa Investment Forum prévu à Abidjan du 1er au 3 décembre 2021, à cause du variant Omicron.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus