INFAS : 11 mois d’impayés de bourses et de primes de stage

INFAS, les étudiants dénoncent un vaste réseau d’escroquerie
Par Eugène SAHI
Publié le 21 décembre 2021 à 12:09 | mis à jour le 30 septembre 2022 à 14:59

Les étudiants de l’Institut national de formation des agents de la santé (INFAS) réclament le paiement de leurs arriérés de bourse et autres primes de stage. A rebours, l’institut s'apprête à célébrer son trentenaire à coup de milliards de francs CFA.

INFAS, les étudiants dénoncent un vaste réseau d’escroquerie

L’INFAS a 30 ans cette année. Si son glorieux passé a fait de l'institut un établissement majeur dans la formation des agents de santé de la sous-région ouest-africaine, force est de constater que ces dernières années, l’INFAS est miné par une série de crises sans précédent.

La corruption dans le recrutement, le rabais dans la qualité de la formation, tels sont entre autres les griefs que ne cessent de dénoncer les étudiants. Et ce, dans un contexte d'arnaque académique et de vaste réseau d’escroquerie sur les bourses d’études. A ce tableau déjà assombri, s'ajoutent plus d'une dizaine de mois de bourses impayées aux étudiants.

Koulai Mangni Valentin, Secrétaire général du MASSIP et Porte-Parole de la Coalition des Syndicats de la Santé, est donc monté au créneau pour interpeller le gouvernement ivoirien sur les difficultés que rencontrent ses camarades étudiants et lui.

Les étudiants de l'INFAS interpellent le ministre de la Santé, voici leurs griefs

“INFAS/ CÉLÉBRATION DU TRENTENAIRE DE L’INSTITUT

Sous fond de 11 mois de Bourses d’études impayées aux étudiants.

Quel bilan et leçons apprises pouvons nous dégager dans un tel contexte d'arnaque académique et de vaste réseau d’escroquerie des bourses d’études ?

À mon avis, Monsieur le Ministre ne devrait cautionner et participer à une telle cérémonie qui dénote de l’indifférence notoire caractérisée des responsables de l’institut face aux cris, pleurs et lamentations de milliers d’étudiants, qui ne demandent seulement qu’on leur verse correctement leur argent pour s’acquitter librement de leur besoins fondamentaux.

Pourquoi les contraindre à des prêts bancaires au travers du vaste réseau d’escroquerie mis en place ?

Comment peut-on imposer des banques choisies par la Directrice Générale aux étudiants pour y ouvrir leurs comptes bancaires ?

Monsieur le Ministre, de grâce, il serait judicieux, avant une célébration ou une commémoration, de payer les onze (11) mois de bourses et les primes de stage communautaires aux étudiants avant d’investir des Milliards dans des cérémonies qui n’ont que des objectifs de visibilité couverte de peinture, mais avec un fond délabré.

Agissez maintenant, sinon trop d’injustices ne favorisent pas l’harmonie sociale et provoquent à coup sûr la révolte des peuples assujettis.

Dieu est Fidèle!

Gl Koulai Mangni Valentin

SGN MASSIP Syndicat Santé

Porte-Parole de la Coalition des Syndicats de la Santé”.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus