Côte d'Ivoire : Infractions financières, le PPEF saisit 5 milliards de FCFA

Pôle Pénal Économique et Financier (PPEF)
Par Eugène SAHI
Publié le 23 décembre 2021 à 19:35 | mis à jour le 23 décembre 2021 à 19:35

Le Pôle pénal économique et financier (PPEF), engagé dans la lutte contre la corruption, l'enrichissement illicite, le blanchiment et le détournement de deniers publics, a reçu le jeudi 23 décembre 2021 du matériel roulant et informatique destiné à améliorer le travail des équipes.

Neuf véhicules neufs et du matériel informatique offerts au Pôle pénal économique et financier (PPEF)

La remise de ce don du Conseil national de Sécurité (CNS) par la tutelle a été faite le jeudi 23 décembre 2021 à Abidjan Cocody, dans les locaux du PPEF lors d’une cérémonie présidée par le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé.

D’une valeur de plus de 300 millions de francs CFA, le don se compose de 9 véhicules flambants neufs : un véhicule de type fourgon, 2 Pick-up, 3 véhicules de type 4X4, 2 véhicules de liaison, ainsi que 13 ordinateurs portables et 7 ordinateurs de bureau.

Ce don se traduit, à en croire le garde des Sceaux, par le rôle essentiel du Pôle pénal dans le renforcement des outils de gouvernance et de transparence, ainsi que les résultats obtenus qui ont facilité le plaidoyer en faveur de la consolidation de ses capacités institutionnelles, techniques et opérationnelles.

En effet, a souligné le ministre, le travail acharné du Pôle a permis de conduire à ce jour 352 procédures dont 156 ont déjà fait l'objet de jugement. 60 biens mobiliers et immobiliers ont été également saisis et confisqués pour certains au profit de l’État de Côte d’Ivoire et ont permis de capturer un montant cumulé de 5 milliards de francs CFA au titre des fonds saisis.

“Le Pôle pénal a mené plusieurs actions de poursuite d’instruction et de jugement, appuyé par des unités comme l'Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT) ou la Direction de la police des stupéfiants et des drogues (DPSD). Ces actions ont permis le démantèlement de plusieurs réseaux mafieux, dont une cellule de la mafia calabraise installée en Côte d’Ivoire et spécialisée dans le trafic international de la cocaïne. Elles ont également permis la condamnation des membres de cette mafia et la saisie de nombreux biens immeubles, terrains nus, bijoux, véhicules de luxe, sommes d'argent en devises. Le pôle a enfin, grâce au travail de ses animateurs, démantelé des réseaux de cybercriminels qui sévissaient au Trésor public, à la Douane ou encore dans des banques commerciales”, a indiqué le ministre Sansan Kambilé.

Impressionné par ce “travail acharné” consenti par le Pôle pénal économique et financier dirigé par Blanche Essoh-Abanet, il a tenu à marquer toute son admiration et sa fierté à la juge.

“C’est donc une joie teintée de fierté que je ressens aujourd’hui devant les résultats concrets obtenus par le pôle, fruit du travail acharné de ses animateurs choisis parmi les magistrats les plus méritants”, s’est-il félicité devant un parterre de personnalités dont le procureur de la République, Richard Adou Christophe.

Tout en remerciant la tutelle pour le don reçu, madame Blanche Essoh-Abanet, présidente du PPEF, s’est engagée, au nom de l’ensemble du personnel, à redoubler d’ardeur dans la mission à eux confiée par l’État de Côte d'Ivoire.

Madame Edoukou, au nom du personnel, a traduit toute la gratitude des récipiendaires pour les “cadeaux de Noël" reçus, avec promesse d’en faire bon usage.

Créé le 29 janvier 2020, le Pôle pénal économique et financier fait partie intégrante du mécanisme ivoirien de lutte contre les infractions financières. Il a été mué en une juridiction pénale de premier degré, spécialisée en matière de délinquance économique et financière et chargée de la poursuite, de l’instruction et du jugement des infractions relevant de sa compétence depuis juillet 2021.

Notons qu’il a permis d’épingler récemment 473 personnes inculpées pour corruption, enrichissement illicite, blanchiment, détournement de deniers et titres publics.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus