RDC : FARDC et armée ougandaise font tomber un bastion des ADF

RDC : Les FARDC et l'armée ougandaise  font tomber un autre bastion des  ADF
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 28 décembre 2021 à 18:21 | mis à jour le 28 décembre 2021 à 18:21

En République démocratique du Congo (RDC), l'armée ougandaise engagée aux côtés des forces régulières congolaises dans la reconquête des territoires de l'est du pays, annonce avoir repris un important bastion aux rebelles des forces démocratiques alliés (ADF).

RDC : Les Forces ougandaises et congolaises font tomber un sanctuaire des rebelles de l' ADF

«Nous avons pu reprendre la plupart des bastions des ADF, notamment dans le Nord-Kivu et la province de l'Ituri. Nous avons pu également mobiliser les populations locales, car le plus gros problème, c'est que les ADF se cachent parmi ces communautés. Nous avons donc renforcé la vigilance dans les villes afin de les empêcher de se rassembler et de se déplacer », a confirmé le lieutenant-colonel Roland Kakurungu, porte-parole adjoint de l’armée, à Radio France internationale.

Les forces ougandaises engagées aux côtés de leurs frères d'armes des Forces armées de la République démocratique du Congo, revendiquent des avancées considérables dans les combats engagés contre les forces rebelles de l' ADF depuis début décembre 2021. Des opérations militaires sont en effet conjointement menées par les forces de Kampala et celles de Kinshasa dans l'objectif de démanteler les principales bases militaires des rebelles de l' ADF.

Selon le porte-parole adjoint, l'armée ougandaise, l'offensive menée dans la nuit du vendredi dernier a permis d'arracher aux insurgés la localité de Kambi Ya Yua , "un grand sanctuaire des ADF qui abritait plus de 600 rebelles et leurs familles". Ce bastion, précise notre source, est tombé après des combats acharnés.

« Nous avons effectué des frappes aériennes et des tirs d'artillerie pour libérer ce camp. L'opération a commencé le 30 novembre et s'est conclue le 24 décembre. Il y a eu de la résistance des rebelles, mais nous avons pu les maitriser », explique le porte-parole adjoint de l'armée ougandaise. Selon la même source, c'était à partir de cette base que « les rebelles ADF planifiaient, coordonnaient et commettaient toutes leurs atrocités contre les civils en RDC ».

Deux mitrailleuses, 600 cartouches, beaucoup de matériel pour fabriquer des bombes et de la propagande qu'ils utilisaient pour endoctriner les gens retenus dans ce camp ont été saisis. Après la reprise de la base, les forces conjointes de l'UPDF et des FARDC ont mené une opération de ratissage dans toutes ces zones pour s'assurer que les rebelles peuvent être maitrisés.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus