Bénin : Une dame aux arrêts pour avoir défiguré un mineur

Bénin : Arrêtée pour maltraitance sur enfant, elle est conduite devant le procureur
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 28 décembre 2021 à 19:17 | mis à jour le 28 décembre 2021 à 19:17

Au Bénin, une femme interpellée le 24 décembre 2021 pour maltraitance sur mineure de 9 ans a été présentée au procureur de Cotonou. L'affaire pourrait être renvoyée devant le tribunal.

Bénin : Une femme arrêtée pour maltraitance conduite devant le procureur

Les faits se sont déroulés à Abomey-Calavi, une localité située dans le nord du Bénin. Dame M.M a été arrêtée le 24 décembre 2021 après avoir perpétré des actes de maltraitance sur sa domestique, une mineure âgée de 9 ans. Selon 24 h au Bénin, un média local qui livre l'information, la dame qui aurait violenté et défiguré la gamine a été interpellée par l'Office de protection des mineurs, de la famille et de la répression de la traite des êtres humains (OCPM) et présentée au procureur de la République, le lundi 27 décembre 2021.

En attendant des enquêtes complémentaires, la dame est toujours en garde à vue. Sa prochaine audition est prévue pour le jeudi 30 décembre 2021. Le dossier pourrait être renvoyé devant le tribunal d’Abomey-Calavi. La fillette quant à elle a été conduite au centre de santé pour les premiers soins.

Le phénomène de la maltraitance des enfants mineurs n'est pas un fait anodin dans la société béninoise. Déjà en 2020, un enfant de six ans, malmené par sa tutrice avait été contraint par cette dernière à plonger les mains dans les matières fécales. Cet acte inhumain qui n'avait pas laissé indifferent les voisins avait été signalés au ministère des Affaires sociales via la ligne d'assistance aux enfants.


Saisi de ce cas de maltraitance sur un mineur d’environ 6 ans à Womey-Yenadjro, dans cette même commune d’Abomey-Calavi, "le personnel de garde au call center cette nuit a aussitôt alerté par appel téléphonique la police qui a immédiatement dépêché une équipe sur les lieux". L’auteure de la violence sur l’enfant (sa tutrice) a été mise aux arrêts et présenté au procureur quelques jours plus tard. L’enfant, dont le corps est lacéré par endroits et qui a été forcé à mettre la main dans des matières fécales, a été promptement conduit dans la clinique la plus proche par les éléments de la police pour des soins appropriés.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus