Nigeria : Au moins 950 djihadistes tués par l'armée (officiel)

Nigéria : Benard Onyeuko de l'armée nigériane contre les terroristes
Par Eugène SAHI
Publié le 07 janvier 2022 à 21:20 | mis à jour le 07 janvier 2022 à 21:20

L’armée régulière au Nigeria annonce avoir éliminé au total 950 terroristes entre le 20 mai 2021 et le 6 janvier 2022. C’est le directeur par intérim des opérations médiatiques de la défense, le général-major Benard Onyeuko, qui a lu l’annonce.

Nigeria: La traque contre Boko Haram se poursuit

À en croire l’officier supérieur de l’armée nigériane, le général-major Benard Onyeuko, jeudi, les soldats nigérians ont réalisé un véritable carnage ces derniers mois dans les rangs des terroristes. 537 brigands et autres éléments criminels ont été mis hors d'état de nuire. Deux chefs terroristes clés, Alhaji Auta et Kachalla Ruga, ont été tués par les forces de l’ordre dans l’État de Zamfara, au nord du Nigeria.

Selon les observateurs, la disparition de ces chefs terroristes débarrassera le Nigeria de l’une des plus grandes menaces sur sa sécurité et l’intégrité de son territoire. Pour d’autres spécialistes, elle pourrait cependant coïncider avec l’expansion de l’ISWAP qui cherche à étendre sa zone d’influence dans la sous-région.

Malgré cette nouvelle menace, les autorités nigérianes sont déterminées, à la faveur de la mort d’Abubakar Shekau, à éradiquer le groupe Boko Haram. Ce groupe terroriste est évidemment affaibli par les affrontements de ses membres avec l’ISWAP. Ces unités ont sauvé environ 1000 civils kidnappés par la secte islamiste et récupéré diverses armes auprès des éléments neutralisés.

Depuis la mort d’Abubakar Shekau, chef du groupe Boko Haram, les attaques de la secte islamiste au Nigeria se sont considérablement réduites.

Le gouvernement du Nigeria a inscrit comme groupes terroristes les gangs criminels qui écument le nord-ouest du pays et se livrent à des enlèvements de masse. Mardi, la police nigériane a annoncé avoir libéré une centaine de personnes enlevées lors de deux raids menée par elle contre des camps de groupes terroristes dans le Zamfara.

Ces dernières heures, le groupe Ansaru a diffusé une vidéo pour annoncer son allégeance à l'organisation Al-Qaïda (Aqmi). Cette décision correspond à une volonté d’étendre ce groupe terroriste entre trois pays : le nord du Bénin, le Niger et le nord-ouest du Nigeria.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus