Titrologie : " L'opposition peut-elle imposer son agenda à Ouattara ?"

Titrologie :
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 08 janvier 2022 à 13:23 | mis à jour le 08 janvier 2022 à 13:23

Titrologie- Les divergences entre pouvoir et opposition autour du sort à reserver aux présumés responsables de la présidentielle d'octobre 2020 fait la une de l'actualité socio-politique de ce samedi 8 janvier 2022.

Titrologie du 8 janvier 2022 : " Le RHDP, un parti qui veut juger sans être jugé"

Dans leur parution de ce samedi 8 janvier 2022, les journaux ivoiriens font cas des divergences qui opposent pouvoir et opposition au sujet des violences autour de la présidentielle controversée d'octobre 2020. Si l'opposition milite en faveur de l'abandon des poursuites afin de privilégier le dialogue politique, le camp présidentiel, défend plutôt un avis contraire.

"L'opposition peut-elle imposer son agenda au président Ouattara ?", s'interroge Le Matin. Le journal revèle également que les juges en charges du dossier des violences électorales ont déjà été désignés. Pour Le Patriote, l'opposition est en panne de proposition pour la Côte d'Ivoire. Le journal proche du pouvoir qualifie de "disque rayé "les révendications de l'opposition concernant la libération des prisonniers politiques et l'arrêt des poursuites contre les auteurs des violences électorales de 2020.

"Le procureur rame à contre-courant du dialogue politique", peut-on en lire à la Une de Le Nouveau Réveil. Le journal ajoute que "le RHDP est un parti qui veut juger sans être jugé". L' Inter, qui cite les propos d'un analyste politique de renom, craint que ces divergences entre pouvoir et opposition influencent negativement l'issue de la cinquième phase du dialogue politique interivoirien qui peine d'ailleurs à connaître un demarrage effectif.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus