CAN 2021 : Gradins vides, voici la solution d'Alain Lobognon

CAN 2021 : Gradins vides, voici la solution d'Alain Lobognon
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 janvier 2022 à 13:36 | mis à jour le 13 janvier 2022 à 13:36

La CAN 2021 s'est ouverte au Cameroun le dimanche 9 janvier 2021. Le constat est que les matchs se disputent dans des stades presque vides. Alain Lobognon, ancien ministre ivoirien des Sports, livre sa solution pour attirer les amoureux du football vers les stades.

CAN 2021 : Stades en quête de spectateurs

La première journée de la CAN 2021 a montré des stades quasi vides. Les premières équipes à faire leur début dans la Coupe d'Afrique des Nations ont évolué devant une poignée de spectateurs. Pour sa part, Georges Rim, spécialiste des questions de sports, a pointé du doigt l'obligation du vaccin pour avoir accès aux stades.

"Le vaccin n’aurait dû être que facultatif, mais les tests obligatoires. Si les stades étaient quasi pleins pendant le CHAN pour voir des « no name », pensez-vous que c’est voir les Sadio Mané, Hakimi, les frères Ayew…qui ne feraient pas courir les Camerounais ? Les Camerounais aiment le football; peu importe l’équipe qui joue. Le problème est ailleurs et je l’ai déjà relevé. Que la CAF revoie sa posture en la matière », a-t-il confié à nos confrères d'Actu Cameroun.

Cependant, Alain Lobognon ne partage pas l'avis du sieur Rim. Bien au contraire, l'ex-ministre ivoirien des Sports jette le regard en direction du prix d'entrée au stade. "Un stade de 40 000 places à remplir en semaine par des pauvres qui doivent se payer le transport qu’ils n’ont pas et le billet d’entrée au stade qui est hors de prix", a écrit l'ancien député de Fresco sur son compte Twitter.

L'ex-compagnon de Guillaume Soro a par ailleurs regretté qu'en "Afrique, ceux qui fixent les tarifs d’entrée dans les stades pensent que les spectateurs sont des banquiers".

Poursuivant, Alain Lobognon prie pour que face aux gradins vides, les organisateurs de la CAN 2023 en Côte d'Ivoire trouvent la solution des spectateurs, longtemps avant le coup d’envoi de la compétition "en souhaitant que l’argent ne sortira pas des caisses du Trésor ivoirien pour remplir nos stades".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus