Scandale à la DGI : L'Inspection général des finances (IGF) dément

Scandal à la DGI : Le démenti formel de l'Inspection général des finances (IGF)
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 14 janvier 2022 à 18:27 | mis à jour le 14 janvier 2022 à 18:27

Dans un communiqué en date du 13 janvier 2022 à Abidjan, l'Inspection générale des finances (IGF) a démenti les allégations de détournement de deniers publics dans les administrations des Impôts et du Trésor et de la Comptabilité publique portant sur plusieurs milliards de francs CFA, révélé par le journaliste camerounais Saïd Penda.

L’Inspection générale des finances (IGF) dément tout détournement au Trésor public et à la DGI

« Aucune ressource publique n’a fait l’objet de détournement », a formellement démenti l'inspecteur général des finances publiques dans son communiqué publié le jeudi 13 janvier 2022. La structure de surveillance de la gestion des biens publics réagit ainsi à des allégations de détournement de deniers publics qui circulent sur les réseaux sociaux.

Dans son communiqué, l’IGF annonce avoir « examiné dans le second semestre de 2021 les opérations de recettes fiscales de la e.recette principale des impôts (E-RPI) au titre de la période de janvier 2020 à juin 2021 ». Selon l’institution, cette mission était subséquente à une première mission effectuée par l’Inspection générale du Trésor (IGT) saisie par les services de l’Agence comptable centrale du Trésor (ACCT) à des fins de vérification, dans le cadre des arrêtés de compte de fin de gestion 2020.

« Au terme des travaux, l’Inspection générale des finances confirme les conclusions de l’IGT. Elle ne relève pas de détournement de ressources publiques 94 milliards et 138 milliards au profit d’un individus ni d’un groupe d’individu », tranche l’IGF. L’institution conclut à son tour qu’« aucune ressource publique n’a fait l’objet de détournement ». Seulement des recommandations ont été faites et ont fait l’objet d’un plan d’actions en cours de mise en œuvre par les administrations concernées.

L'IGT a précisé que le montant de 94 milliards destiné aux collectivités territoriales a été reversé aux bénéficiaires légaux. Elle relève toutefois que concernant celui des 138 milliards, il résulte d’une affectation de certaines recettes fiscales dans des comptes inappropriés. « Ce montant, effectivement encaissé par le Trésor public, a fait l’objet de correction comptable et est retracé dans le Compte général de l’administration des finances (CGAF) au titre de l’année 2020", indique l'inspection.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus