Cluster Digital Africa: L'intelligence collective monte en Afrique

Cluster Digital Africa - Intelligence collective africaine
Par Eugène SAHI
Publié le 14 janvier 2022 à 18:49 | mis à jour le 14 janvier 2022 à 19:34

Management et performance collective, tel est le créneau du Cluster Digital Africa (CDA), un LAB d’innovation panafricain à travers de nouvelles méthodes de collaboration, porté par le malien Amadou Diawara, également fondateur du réseau Kingui social, 100 % “made in Africa”.

Cluster Digital Africa, irrésistible ascension de l’innovation et de l’Intelligence collective africaine

Le Cluster Digital Africa est une plateforme d’intelligence collective qui réunit plusieurs acteurs issus de différents secteurs d’activités utilisant le numérique comme levier de croissance.

Cette plateforme souhaite utiliser les outils numériques pour relever les défis du continent en créant une synergie entre les différents acteurs.

Basés sur les services numériques, moteurs de l'inclusion, du développement et de partage, l’intelligence collective espère être une panacée, encore plus une nécessité pour adresser les enjeux les plus complexes de l’entreprise.

“Notre volonté est la valorisation de tous les secteurs à travers le digital. Je crois en l’avenir du digital et je crois aux possibilités à travers le digital. Le CDA est l’une des belles initiatives jamais mise en place pour unir, fédérer, accompagner, soutenir, mieux pour développer ensemble le dynamisme d’équipe et d’équité”, confie le président du Cluster Digital Africa, Amadou Diawara.

Son objectif, à en croire les promoteurs de la plateforme, c’est d’accompagner une nouvelle génération de professionnels africains et le développement de produits et services innovants en phase avec l'évolution des technologies avec les attentes des citoyens du continent.

Un objectif de développement durable

Le Cluster Digital Africa ambitionne de réunir les acteurs africains, européens, et internationaux, des secteurs publics, privés, de la société civile et des bailleurs de fonds autour des problématiques de la société.

Lancé l'année dernière, depuis le CIRTIC, Centre d’innovation, de recherche technologique et d’industrie créative du Groupe Famib au Mali, le 29 décembre 2020, le CDA et ses nombreuses possibilités viennent apporter une meilleure compréhension des besoins des communautés, notamment africaines.

En mai 2021, on a assisté à la signature d'un partenariat entre Digital Africa et Digital 113 ! Ce partenariat affirme l’investissement du cluster pour le développement de la coopération entre les entreprises numériques françaises et africaines.

Ces dernières années ont plongé la majorité des pays industrialisés dans une crise économique, politique et sociale profonde dont les sorties, souvent lentes, ont engendré une crise d’un genre nouveau : la défiance envers les systèmes financiers et les modèles économiques et politiques uniques.

En plus de déconstruire des dogmes établis dans les pays occidentaux, cette crise a mis en lumière des pratiques, disciplines ou modèles inverses existants en parallèle dans les pays émergents : le Jugaad Innovation en Inde, la Low Tech Africaine à Nairobi, Abidjan ou encore Accra.

Des modèles parfaitement adaptés à des conditions de rareté des ressources, entièrement centrés sur les usages et basés dans leur majorité sur les principes de revalorisation et d’ingéniosité. Dès lors, le choix d’un apprentissage à double sens est apparu comme une évidence.

Enfin, l’initiative vise à mettre à disposition des outils numériques en vue de relever les défis du continent.

Le Cluster Digital Africa, comme Intelligence collective, applicable et adaptable à une infinité de contextes, s’échappe des livres de recettes et devient autant une compétence qu’un état d’esprit qui bénéficie autant à l’entreprise qu’à la société dans laquelle elle s’inscrit.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus