Mali : spectaculaires résultats de l’armée contre les terroristes

Mali : l'armée malienne avance
Par Gary SLM
Publié le 18 janvier 2022 à 10:34 | mis à jour le 18 janvier 2022 à 10:34

Au Mali, l'armée, sous la présidence du Colonel Assimi Goïta, montre qu'elle peut, mieux que les forces étrangères, lutter contre le terrorisme. Ses derniers résultats parlent pour elle.

Mali : L'autodétermination d'Assimi Goïta commence à payer

Il y a quelques années c'était en Europe, en France plus précisément, que sévissait le terrorisme. La guerre des intégristes s'est progressivement déportée en Afrique après la création, par la France, du chaos en Libye. Depuis, tous les pays sahéliens sont confrontés au terrorisme djihadiste avec pour point de concentration le Mali. Cette situation, les maliens ne l'acceptent pas et ont très tôt cherché à combattre le mal.

Dans le cadre de ses relations bilatérale avec la France, le Mali demande des équipements et une assistance aérienne en renseignement pour effacer, par ses propres soldats, le terrorisme de son territoire. Sans trop savoir par quel mécanisme, Paris a préféré envoyer ses propres soldats au Mali pour combattre directement ces terroristes. L’opération Serval, lancé en 2013, qui ne devait durer que quelques mois, va être maintenue sous le nom d'opération Barkhane jusqu'à ce jour.

Pendant ce temps, les terroristes gonflent leurs rangs là où l'armée malienne perdait du terrain. Cette conjoncture amènera le Colonel Assimi Goïta, révolté par les injustices sur le terrain à faire un premier puis un deuxième coup d'État. Depuis qu'il est aux commandes, le nouvel homme fort de Bamako a regonflé le moral des troupes maliennes dotées en armes, munition et en aéronefs grâce à son partenaire la Russie. Les premiers résultats extraordinaires confirmés par le communiqué n°004 en attestent.

Mali, l'armée ne plaisante plus avec les terroristes

Communiqué n°004 de l'état-major général des armées de l'armée malienne.

L'État-major Général des Armées du Mali porte à la connaissance de l'opinion que dans la continuité des opérations militaires, les Forces Armées Maliennes maintiennent la dynamique offensive de l'opération "KELETIGUI" en zones Sud et Centre contre les groupes armés terroristes qui adoptent l'évitement comme mode d'action.

Les actions de renseignements, d'infiltrations et aéroterrestres se sont poursuivies depuis les derniers communiques avec les actions suivantes : Le 10 janvier 2022, frappes aériennes FAMa dans le secteur de Songo, cercle Bankass ayant occasionné la neutralisation de 06 terroristes ; Le 12 janvier 2022, les FAMa dans leurs offensives contre les groupes armés terroristes (GAT) ont procédé à des frappes aériennes dans les zones de Sama,

Sosso et Logori dans le cercle de Bankass ayant fait plusieurs morts dont le n°2 de la Katibat Macina Ousmane Sidibé dit Bobala et plusieurs autres responsables terroristes.

Le 14 janvier 2022, accrochage entre les FAMa et les groupes armés terroristes aux environs de Alatona, commune de Diabaly.

Le 14 Janvier 2022 également, lors d'une patrouille de reconnaissance offensive de l'opération KELETIGUI dans la zone Sud, précisément dans la localité de Tiéré frontalière du Burkina Faso, 01 pick-up immatriculée AG 6285 MD et 04 motos ont été récupérées lors de la fuite des GAT, 04 GAT ont été neutralisés et 03 suspects ont été interpellés et mis à la disposition de la prévôté.

Le 15 janvier 2022, les FAMa ont procédé à la destruction de 02 bases logistiques terroristes. Le bilan de cette offensive se résume comme suit:

- Côté ami : 01 FAMa blessé.

- Côté ennemi : 09 terroristes neutralisés, 01 camion et 01 Pick-up, tous équipés de 12,7 et 01 tricycle ont été détruits,57 téléphones portables et plusieurs armes récupérés. 1,5 tonne d'engrais servant à la fabrication d'Engins Explosifs

Improvisés (EEl) ont été détruits.

Il faut rappeler que cette zone servait de bases de regroupement pour les terroristes qui régulièrement procédaient aux harcèlements des populations du secteur de Diabaly en les empêchant de vaguer à leurs occupations agropastorales et en incendiant les champs.

Le 16 Janvier 2022, dans le cadre de l'opération KELETIGUI et suivant une information faisant état de la présence ennemie dans la zone de Tarabakoro-Akor-Djeda, les FAMa en reconnaissance offensive ont été pris à partie par des tirs d'un groupe armé terroriste. Après avoir vigoureusement réagi, les FAMa ont neutralisé 14 GAT dont le chef de base Hadi Modibo BAH qui était fortement recherché par les services de sécurité et était coupable de plusieurs exactions contre les populations de Tarabakoro, Guiré, Bougoudjiré. Il était aussi impliqué dans plusieurs attaques des postes de sécurité de Guiré. Les FAMa ont également interpelle 09 autres présumés terroristes puis ont récupéré 01 pick-up, 04 motos, 06 PM, 02 fusils de chasse.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus