Augmentation du prix de la bière: Solibra s'explique et accuse

Le DG de Solibra révèle :
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 janvier 2022 à 17:29 | mis à jour le 07 octobre 2022 à 13:19

Eric Samson, directeur général de la Société de limonaderie et de brasserie d'Afrique (SOLIBRA), a, dans une interview accordée à linfodrome.ci, donné les raisons de la hausse constatée sur le marché, des prix de la bière.

Le DG de Solibra révèle : "La concurrence n'inquiète pas Solibra"

Eric Samson, Directeur général de SOLIBRA, a expliqué les causes endogènes et exogènes de la hausse constatée, depuis quelques semaines, des prix de certaines bières sur le marché. A en croire le premier responsable de la société de limonaderie et de brasserie d'Afrique, l'une des raisons de cette augmentation des prix, est la hausse des prix des matières premières sur le marché international. Les charges d’exploitation (salaire, formation, taxes) ont augmenté de 50% durant les cinq dernières années sans répercussion sur les prix de vente. Cette augmentation, selon lui, est salutaire pour l’ensemble du secteur d’activité car cela permettra de préserver le développement des activités de plus de 500 000 personnes qui distribuent, vendent et servent la bière Solibra, dans toute la Côte d’ivoire, a-t-il expliqué.

« Nous avons été contraints d’augmenter les prix de certaines de nos bières, ce qui n’avait pas été le cas depuis 5 ans. Cette décision difficile s’est en effet imposée à nous compte tenu de la réalité économique. Premièrement, nous subissons une hausse importante des matières premières principales de la bière (Malt, Maïs, Houblon, ect…), cela va de 15 à 33% selon la matière première. Deuxièmement, le prix du métal sur le marché est également en hausse, ce qui augmente le prix des bouchons, capsules de 44%. Troisièmement, SOLIBRA fait face comme tout le monde à une augmentation des frais du transport maritime. Par exemple, le prix des containers a augmenté de façon considérable. Europe-Afrique de l’ouest : Plus de 40 à 50 %; Asie Afrique de l’ouest: plus de 100%", explique Eric Samson.


Le Dg de la SOLIBRA dit ne pas craindre la concurrence. « La hausse des matières premières, des emballages, du transport et des charges en général impacte tout le monde, y compris la concurrence. A chacun d’en gérer les conséquences », a-t-il commenté. Pour rappel, le coût de la BOCK 66, initialemnt à 500 FCFA, est passé à 600 F, soit une augmentation de 100 FCFA. Le côut du casier est quant à lui passé de 5000 à 5700 FCFA, alors que les coûts des bières produites par Brassivoire, son principal concurent, restent, pour l'heure, encore inchangés.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus