Culture afro-descendante: Alafé Wakili dévoile les enjeux de la Journée

Alafé Wakili, le Président du comité JMCA, a dévoilé les enjeux de la JMCA
Par David Yala
Publié le 20 janvier 2022 à 18:32 | mis à jour le 20 janvier 2022 à 18:33

Devenue une tradition depuis quelques années, la Journée mondiale de la culture afro-descendante (JMCA) se déroulera les 23 et 24 janvier 2022 à Adiaké et au village Kiyi à Abidjan. Avant le démarrage effectif des festivités, Alafé Wakili, le Président du comité JMCA, a dévoilé les enjeux de ladite journée.

Alafé Wakili: «Pourquoi nous avons choisi Adiaké pour abriter la Journée mondiale 2022 de la culture afro-descendante»

Lors d’un passage à l’émission C’MIDI sur la RTI1, le mardi 18 janvier 2022, Alafé Wakili a indiqué que l’édition 2022 de la JMCA, se déroulera simultanément à Adiaké et à Abidjan. « Adiaké, parce que dans le cadre de la sensibilisation, il a été convenu de sortir d'Abidjan pour faire partager l'adhésion des populations à l'activité. Cela répond au souci de rendre tournante la célébration de la journée du 24 janvier 2022. L'objectif est de faire adhérer au projet JMCA, l'arrière-pays, les populations en dehors d'Abidjan. Sur cette base, nous avons eu une oreille attentive auprès des autorités de la ville d'Adiaké, ainsi que des gardiens de la tradition, sans oublier la population », a-t-il fait savoir.

Depuis quelques années, la journée du 24 janvier est utilisée pour célébrer la culture, marquer un arrêt et rendre un hommage aux ancêtres. Il s’agit aussi de valoriser la culture africaine et celle des afro-descendants qui sont dans d’autres territoires mais dont l'origine et l'histoire renvoient en Afrique. « À l'origine, ce sont des promoteurs africains qui, à travers un réseau le ‘’Rapec’’, ont mené le combat. Je profite pour saluer le président Jhon Dossavi. Il sera avec nous peut-être le 24 janvier prochain, en provenance d'Accra où une grande manifestation est prévue. Ce sont tous les pays du monde qui sont impliqués. Cela fait cinq ans que cette journée ‘’Jmca’’ est célébrée en Côte d’ivoire par nous, mais nous sommes à la troisième année de célébration sous l’égide de l’Unesco après une décision de l'organisation en 2019 qui endossait la célébration de la journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante », a renchéri Alafé Wakili.

Commentant le thème retenu cette année: "Le cinéma, vecteur des cultures africaines et afro-descendantes", le Président du comité JMCA a rappelé que le cinéma est un pan important de la culture. Il traduit notre volonté d’universalité et de fraternité humaine, parce que le cinéma n’est pas à priori une création des Africains. « Le cinéma qui n’est pas de l’Afrique, est aujourd’hui un moyen de transmission de la culture africaine. Au-delà de la célébration de la culture africaine, nous sommes des acteurs de la fraternité humaine et de l’universalité », déclare Alafé Wakili. Des spectacles, panels, projections de films ambulants, parades des communautés d’Adiaké, avec la présentation du patrimoine culturel local, défilé de coiffure, prestations d'artistes, sont prévus en marge de la cérémonie officielle du 24 janvier 2022 à la place Alassane Ouattara d'Adiaké.

Un gala de clôture avec les artistes ivoiriens Pape Gnepo, Onel Mala, Safarel Obiang, est prévu dans la soirée au village Kiyi à Abidjan. « Le 24 janvier doit être une sorte de fête nationale pour tous les pays. Il faut que tous les pays du monde se souviennent de la célébration de la journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante ‘’Jmca’’. Dans 10 ans, notre souhait, c’est qu'il y ait cette célébration partout dans le monde d’une part et d’autre part, que la culture africaine et afro-descendants, soit à la place qui lui revient de droit. Au-delà du 24 janvier, la culture est un marqueur fort d'une identité et tous les jours de notre vie, on est dans la culture. Nous célébrons la culture, nous vivons la culture tous les jours ! », a conclu Alafé Wakili.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus