Italie : L'acteur du "porno" Rocco siffredi, candidat à la présidentielle

Présidentielle en Italie: Rocco Siffredi annonce sa candidature
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 30 janvier 2022 à 16:26 | mis à jour le 30 janvier 2022 à 16:26

Rocco Siffredi est candidat à la prochaine élection présidentielle en Italie. L'ancienne star du porno a officialisé sa décision sur Instagram, dans une vidéo.

Présidentielle en Italie: Rocco Siffredi annonce sa candidature

Ce qui était perçu au départ comme une simple blague est, désormais réalité. Rocco Siffrédi, l'ancienne star italienne du porno, est candidat à la succession de Sergio Mattarella au palais du Quirinal. La star du X a officialisé sa décision de candidater à cette élection via un message partagé sur son compte Instagram.

" J'ai reçu avec grand plaisir vos nombreux messages. Vous m'avez écrit par milliers, que dire : incroyable. Merci beaucoup. J'ai donc décidé d'aller de l'avant et de formaliser officiellement ma candidature", a posté le célèbre acteur du X.

Cette annonce intervient alors que les députés italiens peinent à trouver un consensus autour du nom de celui qui devrait remplacer le président sortant Sergio Mattarella. Jusqu'au samedi 29 janvier 2022, les désaccords persistaient, et aucune fumée blanche n'est encore visible à l'horizon malgré l'organisation de cinq scrutins. De quoi donner des idées au célèbre acteur, auteur de plus de 1300 films pornos.

« C'est un grand plaisir d'entendre que la politique n'est plus la chose ennuyeuse et triste à laquelle nous étions habitués. Donc à la lumière des nouvelles ouvertures au monde du porno, dont, comme vous le savez, je suis un représentant établi, je déclare officiellement ma candidature au rôle de président de la République », a lâché le quinquagénaire.

Et de poursuivre avec malice : « Après tout, il est bien connu que j'ai fait plus de bien au pays que tous les politiques réunis». En Italie, le président est élu pour sept ans au suffrage indirect par une assemblée composée des membres des deux chambres du parlement, auxquels viennent s'ajouter des délégués des régions.

Soit au total, un millier de «grands électeurs». Malgré un rôle essentiellement honorifique, le président italien exerce toutefois un pouvoir considérable en cas de crise politique, qu'il s'agisse de dissoudre le Parlement, de choisir le Premier ministre ou de refuser des mandats à des coalitions fragiles.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus