Bénin-Vie chère : Voix discordante des syndicats dans la protestation

Bénin-Vie chère : Voix discordante des syndicats dans la protestation
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 février 2022 à 17:04 | mis à jour le 17 février 2022 à 17:04

La Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) entend protester contre la vie chère. Un meeting de protestation est prévue pour le vendredi 18 février 2022. À l'initiative de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB), une autre manifestation se déroulera le 25 février.

Bénin : Des syndicats annoncent une marche contre la vie chère

La Confédération des syndicats autonomes du Bénin et la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin ne regardent pas dans la même direction. En tout cas, pas en ce qui concerne la lutte contre la vie chère. En effet, au moment où la CSB annonce une manifestation pour le vendredi 18 février 2022, de son côté, la CSTB prévoit un meeting une semaine plus tard. Ainsi, les deux entités ne sont pas parvenues à accorder leur violon afin de faire entendre leur d'un commun accord.

Selon nos confrères de Bénin Web TV, Kassa Manpo et la CSTB apparaissent comme un syndicat radical et isolé par le gouvernement et qui mène ses combats solitairement. Le secrétaire général de la confédération soutient que "le gouvernement poursuit et corse sa gouvernance de faim généralisée". Il fait allusion à "l'abattement des salaires , la kyrielle de taxes sur les produits de première nécessité, la hausse des prix des produits pétroliers, de l’électricité, de l’eau et les licenciements massifs programmés déguisés en «départ volontaire », comme c’est le cas à la SBEE, le maintien et l’élargissement du mode esclavagiste d’emploi des travailleurs sous le statut d’Aspirant".

En tout cas, la CSA, menée par Anselme Assoumou, donne rendez-vous à ses adhérents à Bourse du Travail de Cotonou. On apprend également qu'elle bénéficie du soutien de six autres organisations syndicales.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus