La Russie établit une liste de pays étrangers "hostiles" à Moscou

La Russie dégaine, le prix du gaz naturel a atteint un nouveau record historique sur le marché européen
Par Eugène SAHI
Publié le 07 mars 2022 à 14:07 | mis à jour le 07 mars 2022 à 14:07

La Russie a approuvé une liste d'États étrangers commettant des actions hostiles contre la Russie. Dans la liste mise au point par la Russie, il y a le Canada, Monaco, la Suisse ou encore le Japon.

La Russie dégaine, le prix du gaz naturel a atteint un nouveau record historique sur le marché européen

L'Ukraine refuse les couloirs humanitaires vers le Bélarus et la Russie alors que Moscou annonce l'ouverture de couloirs humanitaires à Kharkhiv, Kiyv, Marioupol et Soumy. C’est dans ce contexte que le Kremlin a adopté une liste de pays hostiles qui seront remboursés en roubles. Il s’agit de l’Australie, le Royaume-Uni, les pays de l'UE, Islande, Canada, Liechtenstein, Monaco, Nouvelle-Zélande, Norvège, Corée, Saint-Marin, Singapour, États-Unis, Taïwan, Ukraine, Monténégro, Suisse, Japon.

Les particuliers et les entreprises russes pourront rembourser leurs dettes en roubles, monnaie dont la valeur a perdu 45% depuis janvier 2022, a indiqué lundi le gouvernement. La Russie a, par ailleurs, confirmé une rencontre des ministres des Affaires étrangères russe et ukrainien en Turquie en fin de semaine, la première du genre depuis le début des combats en Ukraine. "Conformément à un accord au téléphone entre les présidents russe et turc, (...) un contact est prévu en marge du forum diplomatique d'Antalya entre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et celui de l’Ukraine Dmytro Kouleba", indique sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

Le prix du gaz naturel a atteint un nouveau record historique sur le marché européen, alors que des sanctions sur l'énergie russe sont discutées par les États-Unis et l'Union européenne face à l'invasion de l'Ukraine. La crainte de perturbations des exportations en provenance de Russie, qui fournit 40% des importations de gaz européen, fait grimper la référence du marché en Europe.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus