CAN 2023: La Côte d’Ivoire évite une suspension, révélations de Dao Gabala

Mme Mariam Dao Gabala, a fait savoir que l'élection de Yacine Idriss Diallo ne sera pas invalidée
Par Mael Espoir
Publié le 04 mai 2022 à 10:19 | mis à jour le 04 mai 2022 à 10:19

La présidente du Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football, Mme Mariam Dao Gabala, a fait savoir que l'élection de Yacine Idriss Diallo ne sera pas invalidée par l'enquête d'intégrité diligentée par la Fifa.

Mariam Dao Gabala: ''On cherchait les scénarios pour donner les résultats aux candidats quand on reçoit des coups de téléphone de certaines autorités pour dire que la Côte d'Ivoire est en feu. On ne comprenait rien''

L'élection de Yacine Idriss Diallo au poste de président de la Fédération ivoirienne de football, ne sera pas invalidée par l'enquête d'intégrité diligentée par la Fifa. C'est en tout cas, ce qu'a confié la présidente du Comité de normalisation (Conor) de la Fédération ivoirienne de football , Mariam Dao Gabala, mardi lors d'une conférence de presse à Treichville.

Revenant sur les faits qui se sont produits à la veille de l'élection, la sénatrice a révélé que ce sont plutôt les membres du comité exécutif, qui sont concernés par cette enquête d'intégrité. En clair, Yacine Idriss Diallo va bel et bien gouverner la Fif pendant ces 4 prochaines années.

" L'enquête d'intégrité est quelque chose d'incontournable. Il y avait un groupe qui voulait qu'on s'abstienne de cette enquête. Mais elle a été votée. Et chaque chaque candidat a rempli le formulaire FIFA. Nous avons envoyé les pièces de tous les candidats à la FIFA. Le 22 avril, la FIFA et la CAF nous ont dit que l'enquête d'intégrité ne serait que pour les membres du Comité exécutif après les élections. Pour les candidats, ils devaient être donnés la veille de l'élection. On le leur a dit. On cherchait les scénarios pour donner les résultats aux candidats quand on reçoit des coups de téléphone de certaines autorités pour dire que la Côte d'Ivoire est en feu. On ne comprenait rien'', a dénoncé Mariam Dao Gabala.

Puis d’ajouter: ''Ça s'est passé devant la FIFA, devant la CAF, devant les trois (3). On nous apprend alors qu'un des candidats dit qu'on s'est reuni pour l'exclure de la compétition et que ça n'allait pas se passer comme ça. Le representant de la FIFA était étonné. On nous a même dit de suspendre l'assemblée générale du 23 avril. Le monsieur de la FIFA dit: si cette assemblée n'a pas lieu, la Côte d’Ivoire sera suspendue. Le représentant de la FIFA a dit à celui qui a créé la zizanie de régler le desordre instauré. Le gouvernement a alors dit de protéger l'assemblée et que sa suspension est levée. Nous n'avions aucune volonté d'exclure un candidat. Nous avons pris la décision de laisser les 3 candidats concourrir. La décision avait été prise depuis. L'élection du président n'est pas sous réserve mais les membres du Comex si, ils attendent l'enquête d'intégrité. IDRISS Diallo est définitivement élu", a-t-elle ajouté.

Pour rappel, la passation des charges entre Yacine Idriss Diallo et le Conor, a lieu ce mercredi 4 mai au siège de la Fif.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus