Affaire Dubaï Porta Porty: Choquée, Rama la slameuse accuse Makosso

Makosso Camille et Rama la slameuse
Par Mael Espoir
Publié le 06 mai 2022 à 13:11 | mis à jour le 06 mai 2022 à 13:11

L'artiste burkinabé, Rama la slameuse, est très en colère contre le général Makosso Camille. Ce qu'elle reproche au roi de la marmaille.

Rama la slameuse: ''Quant à Camille Makosso, je lui lance un ultimatum de 72h''

Dubaï Porta Porty, c'est le scandale qui secoue présentement les réseaux sociaux. Tout est parti d'une vidéo postée sur Twitter où on aperçoit des filles accepter des pratiques ignobles en échange de billets de banque, comme par exemple, accepter de se faire déféquer dans la bouche. Par la suite, de nombreux témoignages d'anciennes Miss ou d'autres influenceuses ont également reconnu avoir fait partie de ces réseaux de prostitution, animés par des milliardaires du côté de Dubaï.

Le général Makosso Camille est allé plus loin en citant le nombre d'influenceuses par pays qui sont concernées par ce scandale. Et le Burkina Faso n'a pas été épargné par le roi de la marmaille qui a révélé que 21 filles burkinabé ont été identifiées dont 6 miss, 4 mannequins, 3 artistes, 7 tik tokeuses et bien d'autres. Des révélations qui ont suscité de nombreuses réactions dont celle de l'artiste burkinabé Rama la slameuse.

''Loin de moi l'idée de défendre nos Miss qui vont à Dubaï. Loin de moi l'idée de défendre les filles Burkinabè qui vont à Dubaï. Blogueuse où Tik tokeuse. Je n'en connais même pas à l'intérieur du pays ici. Mais je viens rassurer l'opinion publique nationale et internationale que la femme Burkinabè en général ne tombera pas dans une telle bassesse honteuse qui blesse DIEU dans son amour propre et souille la terre du Burkina. Je connais très bien les valeurs que nous ont inculquées nos traditions. Quant à Camille Makosso, je lui lance un ultimatum de 72h pour qu'il publie sur les réseaux sociaux les preuves inculpant des filles Burkinabè dans ce système de Dubaï. S'il ne publie pas les preuves concrètes, nous allons saisir les autorités compétentes du Burkina Faso pour porter plainte contre lui pour diffamation contre les femmes Artistes Burkinabè, nos Miss, car elles sont des propriétés intellectuelles portant l'image du drapeau Burkinabè et les valeurs du pays. 72h sont lancées comme ultimatum à Camille Makosso. Je fais appel au Président de la République, Paul-Henri Sandaogo Damiba. Je fais appel à la Justice Burkinabè, je fais appel au Ministère des droits de la femme, cette situation, cette déclaration de Camille Makosso touche directement les valeurs et l'intégrité du Burkina Faso'', a dénoncé Rama la slameuse sur sa page Facebook.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus