MTN Côte d’Ivoire va former 700 jeunes filles aux métiers de la Tech

STEM GIRLZ, la parage du Numérique et de la Tech de MTN dans les écoles
Par Eugène SAHI
Publié le 14 mai 2022 à 20:40 | mis à jour le 14 mai 2022 à 20:40

Eduquer des filles aux sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STEM), c’est le défi que se donne l’entreprise MTN Côte d’Ivoire qui vise à former au moins 700 élèves et étudiantes dans le pays.

STEM GIRLZ, la parade du Numérique et de la Tech de MTN dans les écoles

Les filles du lycée moderne d’Anyama ont été encouragées à embrasser les métiers des technologies de l’information et de la communication (TIC), lors de la quatrième phase du lancement du projet STEM GIRLZ, initié par l’entreprise de télécommunication MTN.

Après les étapes du lycée Moderne 1 de Grand Bassam, de l’Université Nangui Abrogoua et du lycée moderne 2 de Koumassi, c’est le lycée moderne d’Anyama qui a accueilli, mercredi 11 mai 2022, la Fondation MTN et ses partenaires, pour la dernière étape de sensibilisation du projet STEM GIRLZ.

Ce projet consiste à offrir l’opportunité aux filles et aux jeunes femmes d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour comprendre, développer du contenu, participer et profiter pleinement des sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM), par le biais de la sensibilisation et la formation.

Ainsi, durant trois mois et à compter de septembre 2022, plus de 700 élèves et étudiantes issues de ces établissements seront formées aux TIC à travers des activités éducatives ludo-scientifiques et innovantes dans les domaines de la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques.

En initiant le projet STEM GIRLZ, pour 15 millions de FCFA investis cette année, MTN Côte d’Ivoire voudrait contribuer à la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des filles.

35 % de filles dans le monde étudient dans les disciplines STEM

Il y a aujourd’hui plus de filles scolarisées que jamais auparavant, mais elles ne jouissent pas toujours des mêmes possibilités que les garçons pour aller au bout de leurs études et recueillir les bénéfices de l’éducation de leur choix. Trop de filles et de femmes se voient opposer des idées reçues, des normes sociales et des attentes qui influent sur la qualité de leur éducation et sur les matières qu’elles étudient. Elles sont particulièrement sous-représentées dans les disciplines de la science, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM) et par conséquent dans les carrières STEM.

Selon le rapport phare de l’UNESCO Déchiffrer le code: l'éducation des filles et des femmes aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM), les filles ne sont que 35 % à travers le monde à étudier dans les disciplines STEM au niveau de l'enseignement supérieur et des écarts sont observés au sein de chaque discipline. Par exemple, seulement 3 % des étudiantes de l'enseignement supérieur choisissent de faire des études dans les technologies de l’information et de la communication (TIC).




Afficher les commentaires
Articles les plus lus