Agboville: Les populations sensibilisées sur l’affectation en ligne des élèves

Agboville: La DOB organise une séance d’information et de sensibilisation des populations
Par Mael Espoir
Publié le 15 mai 2022 à 17:33 | mis à jour le 15 mai 2022 à 17:33

En vue d’améliorer et de consolider le projet d’orientation et d’affectation en ligne des élèves en classe de 6e et de seconde, la Direction de l’orientation et des bourses(DOB) a organisé, le vendredi 13 mai 2022, une séance d’information et de sensibilisation des populations d’ Agboville.

Agboville: La DOB organise une séance d’information et de sensibilisation des populations

« Pour les affectations en 6e, nous avons commencé, il y a 4 ans et Agboville est à 92,52% de taux de réussite. Là où au niveau national, il est de 92%. Nous voulons que, ce taux atteigne les 100%. C’est la première raison de notre visite ici. Parler davantage afin que, tous les enfants soient affectés par leurs parents. La seconde raison est d’instruire les uns et les autres sur le nouveau produit d’orientation et d’affectation en classe de seconde. Dans ce cas, il s’agit de 2 opérations regroupées en 1 : l’orientation qui consiste à choisir la série d’accueil (seconde A ou C) et l’affectation qui consiste à trouver un établissement d’accueil à son enfant », a expliqué Adou Michel, chef du service informatique de la DOB, en présence de Gervais Ouattara, de Niangoran Roger et d’Antoinette Péné N’ Goran. Respectivement sous-préfet de Rubino, représentant le préfet du département d’Agboville, conseiller régional et directeur régional de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation d’ Agboville(DRENA).

Pour cette année, Abidjan 1, Aboisso, Korhogo, Soubré et Yamoussoukro, sont les DRENA retenues pour la phase pilote d’orientation et d’affectation en ligne des élèves de seconde.

« Concernant le privé, que ce soit en 6e comme en seconde, nous allons permettre aux parents d’avoir une notification des frais additionnels sur leur téléphone portable et sur la fiche qui sera imprimée. Et ce, de telle sorte que lorsqu’ils iront inscrire leurs enfants physiquement dans l’établissement, qu’il n’y ait pas de problème entre ce qu’on leur a proposé au départ comme frais additionnels et ce qui est pratiqué dans l’établissement », a rassuré le chef de délégation de la DOB à Agboville.

Et de prévenir : « Le parent qui fait le constat que, par exemple on lui dit 100.000 FCFA au départ et après on lui demande 150.000 FCFA, a le droit de porter plainte parce que ce fondateur n’a pas respecté ses engagements ».

Poursuivant, le chef du service informatique de la DOB, s’est félicité de l’engouement pour cette innovation. « Nous sommes plus que satisfaits parce que nous sommes partis de 66% à l’expérimentation, aujourd’hui, nous sommes à 92%. Vous voyez que, c’est vraiment un satisfécit. Et c’est ça qui nous pousse à étendre cela en seconde parce que les parents même demandent cela. Mais, on aimerait faire mieux en allant à 100% les années à venir », a confié Adou Michel, avant d’inviter les participants à être des relais.

Tizié TO Bi

Correspondant régional


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus