Cocody : Bruno Koné détruit 4 villas duplex à Djorobité

Cocody : Bruno Koné détruit 4 villas duplex à Djorobité
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 mai 2022 à 19:36 | mis à jour le 15 mai 2022 à 23:38

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a détruit quatre villas duplex dans la commune de Cocody. Selon ledit ministère, les propriétaires de ces bâtiments ne possèdent pas de titre de propriété ni d’autorisation de construire.

Cocody : Pourquoi Bruno Koné a détruit 4 villas duplex à Djorobité

Devant le phénomène d’effondrements d’immeubles à Abidjan, Bruno Koné a décidé de durcir le ton. Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a fait détruit quatre villas duplex dans la commune de Cocody, précisément au quartier Djorobité. Les faits ont eu lieu le jeudi 12 mai 2022.

À en croire les explications du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, ces bâtiments ont été détruits "pour défaut de titre de propriété et d’autorisation de construire". Ces quatre villa duplex étaient érigés sur le lot 1950, îlot 195, du lotissement de Djorobité 1, dans la commune de Cocody, apprend-on.

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme tient à rappeler aux maîtres d'ouvrage qu'avoir un permis de construire et s’attacher les services de professionnels tels que les bureaux de contrôle ou les ingénieurs-conseils et les architectes, sont des exigences du code de la construction, qui vise à garantir la stabilité d'un ouvrage.

Bruno Nabagné Koné a été plusieurs fois interpellés devant les effondrements d’immeubles à Abidjan qui ont causé des pertes en vies humaines dans des quartiers. Deux immeubles se sont effondrés dans les communes de Cocody et Treichville en l’espace de dix jours (le 27 février 2022 et le 7 mars 2022).

Le bilan indiquait sept personnes ayant perdu la vie dans l’effondrement d’un immeuble R+7 en construction à Treichville. Six autres personnes sont décédées dans l’effondrement d’un immeuble R+ 4 à Cocody Angré.

Amadou Coulibaly, le porte-parole du gouvernement, a annoncé que les deux chefs administratifs des deux communes concernées (Treichville et Cocody) ont été suspendus de leurs fonctions et les propriétaires des deux immeubles interpellés.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus