Côte d'Ivoire: Le CCE planche sur les défis de la lutte contre la pauvreté

Lutte contre la pauvreté en Côte d’Ivoire
Par Eugène SAHI
Publié le 22 mai 2022 à 14:50 | mis à jour le 22 mai 2022 à 14:50

La première réunion du Comité de coordination élargie (CCE) s’est tenue le mardi 17 mai 2022 au Cabinet du Ministère de la Solidarité et de Lutte contre la Pauvreté. Occasion pour la Ministre Myss Belmonde Dogo d’impulser une nouvelle dynamique à son équipe

Lutte contre la pauvreté en Côte d’Ivoire: Le Comité de coordination élargie planche sur les défis à relever

La ministre de la Solidarité Myss Belmonde Dogo a présidé cette réunion du Comité de coordination élargie (CCE) visant à mettre en œuvre un plan d’action concertée dans la lutte contre la pauvreté.

A cette rencontre, la Ministre Dogo qui préside le CCE, a présenté les défis à relever dans le cadre de cette plateforme multipartite, pour permettre d’aborder la question de la lutte contre la pauvreté avec plus d’aisance et d’efficience en Côte d’Ivoire.

Le Comité de coordination élargie (CCE) est un cadre de collaboration qui réunit des organismes internationaux et nationaux aux convergences de vue en matière de lutte contre la pauvreté. Il a en son sein, pour le compte du Gouvernement une vingtaine de ministères et programmes présidentiels et gouvernementaux.

Présidant la rencontre appelée "réunion de prise de contact", après la dernière tenue en 2020, Myss Belmonde Dogo a indiqué qu’elle reste "convaincue du rôle important que les participants sont en mesure de jouer". Continuant sur sa lancée, elle a annoncé son entière disponibilité pour faire avancer ce comité qui est "l’un des instruments essentiels de lutte contre la pauvreté dont dispose la Côte d’Ivoire".

Ces dernières années, la Côte d’Ivoire a été la cible de plusieurs attaques terroristes dans la partie nord-est, faisant d’importantes victimes et surtout de nombreux déplacés venus du Burkina Faso voisin. Plus de 5000 réfugiés, les victimes et les familles d’accueil ont bénéficié des missions d’assistance du Gouvernement dans les localités de Tougbô, Moro-moro, Bolè, Govitan, Togolokaye et Kafolo, principalement par le Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, en relation avec les autorités locales, ainsi que les agences et organismes des Nations Unies en charge des réfugiés.

Ces actions se matérialisant par des dons en nature et numéraire, ont permis aux populations d’accueil, menacées par l’insécurité alimentaire et sanitaire, de renforcer leur capacité de résilience.

Pour trouver des solutions à la question humanitaire relative aux attaques terroristes dans le nord du pays, une mission d’évaluation a été menée dans le département de Kong en mars dernier.

"Depuis quelques mois, il ne se passe pas également une journée sans que nous ne soyons alertés du passage ravageur des tornades à travers le pays. Ces événements interviennent désormais à des périodes qui sortent totalement du contexte habituel des saisons pluvieuses", a expliqué Belmonde Dogo.

En effet, depuis le début de cette année 2022, c’est plus d’une vingtaine de localités qui ont déjà été assistées du fait des conséquences du changement climatique.

‘’S’engager davantage dans l’action sociale pour réduire la pauvreté ‘’

Myss Belmonde Dogo a soutenu qu’à ces nombreux défis, s’ajoutent les impacts de la crise ukrainienne avec l’augmentation du cours de denrées alimentaires et des produits pétroliers qui rendent davantage vulnérables les populations. Tout en rappelant que la Covid-19 continue de sévir et personne n’en est totalement à l’abri.

"Face à toutes ces difficultés, je voudrais rappeler le devoir qui est le nôtre à travers ce Comité élargi afin de mieux adresser les questions liées à la promotion humaine, à l’action sociale et à la réduction de la pauvreté", a lancé la Ministre.

Philippe Poinsot, le Coordonnateur résident du système des Nations Unies, par ailleurs vice-président du CCE, a félicité le Gouvernement ivoirien pour ses actions et le dynamisme de la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté. "Nous serons ravis de vous accompagner en tant que partenaire. Et surtout il faut que nous menons les réflexions pour répondre durablement aux besoins", a-t-il souligné.

Mis en place depuis 2014 par un arrêté du Premier ministre et modifié en août 2020, le Comité de coordination élargie (CCE) existe pour partager les problématiques existentielles à cet effet aux fins de trouver des solutions en termes de stratégies et de recherche de financement

La principale mission du Comité de coordination élargie (CCE) est de trouver des solutions, en termes de stratégies nouvelles et de recherche de financement à l’effet de renforcer la résilience des populations cibles.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus