Sandrine Droubly divorce et se remarie: Son beau-fils "casse les papos"

La chantre Sandrine Tayoro (ex Sandrine Droubly) au cœur d’une vive polémique
Par Mael Espoir
Publié le 24 mai 2022 à 20:47 | mis à jour le 24 mai 2022 à 20:47

La chantre ivoirienne, autrefois appelée Sandrine Droubly, est au cœur d’une vive polémique qui alimente les réseaux sociaux depuis quelques heures.

La chantre Sandrine Tayoro (ex Sandrine Droubly) au cœur d’une vive polémique

Autrefois appelée Sandrine Droubly, la chantre ivoirienne se nomme désormais Sandrine Kablan. En effet, l’artiste s’est remariée, le week end dernier, à un certain Kablan, quelques temps seulement après sa séparation d’avec M. Droubly.

‘’ Lorsque que des magnans ont capturé une proie, il faut toute la grâce de Dieu pour leur échapper, car ils vont te dévorer jusqu'à disparition. Mais lorsque tu en échappes, c'est le tumulte et le désarroi dans leur camp. Le mariage est pour la vie et non pour la mort. Je ne serai pas une Osinachi de plus", a indiqué Sandrine Kablan, faisant allusion à une chantre nigériane décédée après plusieurs années de violences conjugales.

En dessous de cette publication, l’un des fils de son ex mari a laissé un commentaire faisant savoir qu’ils ont été victimes, ses frères, sœurs et lui, de maltraitance de la part de la chantre. Il soutient que cette dernière a jeté leur grand-mère dehors et l’accuse d’infidélité avec celui qu’elle avait présenté à son époux, comme son père spirituel et qui est aujourd’hui son nouveau conjoint, M. Kablan.

De son côté, Sandrine Tayoro (nom à l’etat civil de la chantre ) a fait une autre publication qu’elle a intitulée: "Souffrance d'une vie de femme" : « Un homme qui bâtit son mariage sur le fondement de l'adultère, et qui chaque 2 ans produit des enfants hors mariage et contraint sa femme à accepter la situation sous prétexte qu'elle est chrétienne. Donc ne pouvant pas divorcer, quelle est donc le sort de cette femme ? Le mariage n'est pas un piège ! Le mariage est pour la vie et non pour la mort ! Allons seulement, ne soyons pas pressés, on ira jusqu'au bout ! », a-t-elle ajouté.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus