8 ans après sa chute, Blaise Compaoré annoncé au Burkina Faso

8 ans après sa chute, Blaise Compaoré annoncé au Burkina Faso
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 juillet 2022 à 11:47 | mis à jour le 06 juillet 2022 à 11:47

L’ancien chef d’État Blaise Compaoré est annoncé au Burkina Faso cette semaine. Le président déchu qui vit en Côte d’Ivoire depuis son départ du pouvoir a déjà échangé à Abidjan avec un émissaire du colonel Paul-Henri Damiba.

Burkina Faso : Retour de Blaise Compaoré, le rôle joué par Ouattara

Chassé du pouvoir le 31 octobre 2014, Blaise Compaoré s’est exilé en Côte d’Ivoire. L’ancien compagnon du défunt capitaine Thomas Sankara a dirigé le pays des hommes intègres pendant 27 ans. Selon des informations confirmées par des proches de l’ex-chef d’État auprès de l’AFP, il est attendu cette semaine à Ouagadougou.

En effet, Blaise Compaoré devrait "arriver jeudi ou vendredi pour un court séjour". Il devrait "être reçu par le chef de l’État dans le cadre de la réconciliation nationale", apprend-on dans le cercle de la junte au pouvoir. Des proches de l’ancien dirigeant burkinabè ont également confirmé la nouvelle. Alassane Ouattara et Faure Gnassingbe ont joué les facilitateurs pour le retour de Compaoré.

Une fois à Ouagadougou, M. Compaoré aura un entretien avec le président Paul-Henri Damiba. Il ne faut pas oublier qu’un collaborateur de l’actuel président du Burkina a rencontré le chef d’État déchu à Abidjan. Pour l’heure, il n’est pas question du retour définitif de Blaise Compaoré.

Cependant, précise VOA qui cite une source proche de l’ancien président, "si son retour définitif est acté, il devra par la suite se retirer dans sa résidence de Ziniaré, son village natal".

Blaise Compaoré a accédé au pouvoir le 15 octobre 1987 après un coup d’État militaire qui a vu la mort du capitaine Thomas Sankara. Après 27 ans d’exercice du pouvoir, en 2014, le régime de Compaoré est face à une vive contestation de la population quand le président tente de briguer un cinquième mandat à la tête du pays.

Pressé par les contestations, il dissout le gouvernement et abandonne son projet de modification de la Constitution. Le 31 octobre 2014, Blaise Compaoré, qui a perdu le soutien de l’armée, quitte le pouvoir et s’exilé à Abidjan.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus